Mairie Mairie

Revivez en différé le conseil municipal du 5 octobre 2020

Lors du Conseil municipal du lundi 5 octobre 2020, la nouvelle municipalité a délibéré sur les premières impulsions de son mandat. Madame la Maire étant convalescente, ce conseil municipal était exceptionnellement présidé par le premier adjoint, Monsieur Benoît Payan.

Vous pouvez revivre en intégralité cette séance du lundi 5 octobre où plus de 280 délibérations étaient mises au vote sur des domaines majeurs pour la ville : la culture, le social, la gouvernance et la sûreté.


Au programme, notamment :

  • la gratuité des musées ;
  • l'embauche de 100 policiers municipaux pour assurer la tranquillité publique ;
  • le lancement d'une concertation sur l'attribution transparente des places en crèche ;
  • un dispositif de télétravail pour les agents.

Ces délibérations sont aussi le signe d’une ville des possibles : une ville où la municipalité peut impulser des politiques nouvelles, avec une meilleure gestion des finances, où ses habitants peuvent avoir accès plus facilement à la culture et aux services publics et vivre en tranquillité.

Depuis 3 mois, la Mairie de Marseille a répondu en premier lieu aux urgences, notamment en débloquant une enveloppe budgétaire exceptionnelle de 50 millions d'euros pour les écoles et les logements indignes.

En cette rentrée, les élus se sont mobilisés avec les services de la Ville pour proposer des délibérations clefs.
Leur objectif commun : faire de Marseille une ville plus juste et plus apaisée, au service des habitants et des agents.

Lors du Conseil municipal du 27 juillet dernier, la Ville de Marseille a entériné la gratuité des collections permanentes des Musées de Marseille et du Muséum d’Histoire Naturelle jusqu’à la fin de l’année 2020.

La Mairie de Marseille souhaite désormais pérenniser la gratuité de cette offre culturelle qui permet de rétablir le lien entre les Marseillais et les équipements municipaux. Ce dispositif testé durant un été 2020 exceptionnel a permis d’attirer de nouveaux visiteurs et d’augmenter significativement la fréquentation des musées de la Ville de Marseille

De 6h à 4h, 7 jours sur 7 et 365 jours par an, les effectifs de la police municipale sont pleinement mobilisés sur toute la ville, aux côtés des Marseillaises et des Marseillais, afin de garantir leur sécurité et leur tranquillité.

Ils assurent des missions de proximité, de prévention de la délinquance ou encore de sécurisation d’événements sportifs et culturels en coopérant quotidiennement avec la Police nationale. La Police municipale lutte par ailleurs activement contre la circulation de la Covid-19. Près de 32 000 opérations de sensibilisation et 500 verbalisations ont notamment été menées depuis le 1er août afin de faire respecter le port du masque obligatoire. La première phase de recrutement des renforts permettra notamment de renforcer la tranquillité publique sur l’ensemble des arrondissements marseillais et d’augmenter les patrouilles nocturnes des policiers municipaux.

La Ville de Marseille assure la gestion de 62 établissements de la petite enfance accueillant plus de 3 500 enfants par an. Chaque année, trop peu de petits Marseillais obtiennent de place en crèche et remplissent pourtant tous les critères requis.

Face à ce constat, la municipalité souhaite revoir ces critères et propose de créer un groupe de travail chargé de les faire évoluer. Animé par Sophie Guérard, adjointe à la Maire, en charge de la place de l’enfant dans la ville, cette instance sera composée d’élus, de cadres de la petite enfance et de parents issus des conseils d’établissements. Pour que la réflexion soit la plus collective possible, le groupe de travail se rapprochera également des institutions ou organismes du champ social et tiendra compte de l’étude des besoins en modes de garde menée par l’Observatoire de la petite enfance.

Dans le souci d’améliorer la qualité de vie au travail, le bien-être des agents et d’accroître l’efficacité du service public et sa modernisation tout en répondant aux efforts impératifs en matière de protection de l’environnement, la Ville de Marseille souhaite offrir la possibilité à ses agents de télétravailler.

Une possibilité demandée et accordée en fonction des activités de l’agent et des sujétions du service, dans la perspective de bénéfices partagés. Les gains sont multiples et collectifs. Pour l’agent, une harmonisation de sa vie professionnelle et personnelle, avec une réduction du temps et des coûts de ses déplacements. Pour la collectivité, l’objectif est l’efficience du service rendu à l’usager, des délais optimisés, un taux d’absentéisme moindre et la généralisation du contrôle de l’activité par objectifs.

Enfin, pour l’environnement, il permet la réduction significative de la pollution en diminuant les trajets professionnels et de fait en fluidifiant la circulation hors et en milieu urbain. Ce dispositif est une nouvelle étape de la transformation numérique de l’administration municipale. Il est le fruit d’une approche collective visant à concilier les contraintes individuelles et organisationnelles pour faire du télétravail un outil de mieux-être pour tous.
Ce dispositif représente un investissement de 1 300 000 euros pour un volume de 1 500 agents.

 

Focus sur quelques autres décisions prises lors du conseil municipal