Education Education

Améliorer les conditions d'accueil à l'école

Les projets dans les écoles

Plusieurs projets se dessinent autour des écoles pour en améliorer à la fois la sécurité des abords, l’aménagement des cours et la construction de nouvelles écoles en concertation avec les équipes enseignantes, municipales et parents.


Travaux réalisés

Le bâti scolaire et l’amélioration des conditions matérielles d’accueil des élèves constituent l’un des chantiers majeurs à mener.
En témoigne l’augmentation de 30 millions d’euros votée lors du Conseil municipal, dès juillet 2020, consacrés à la réalisation de travaux urgents dans les écoles.


Par ailleurs, le budget de valorisation des écoles a été multiplié par 3 pour les “petits travaux” de 7,5 il est passé à 21 millions d’euros.
Ainsi, des travaux d’étanchéité, de toitures et de changement de menuiseries ont été réalisés sur l’ensemble des écoles cet été et se sont poursuivis jusqu’à la rentrée scolaire.

Des travaux d’aménagements des classes ont été engagés durant la saison estivale dans le cadre des mesures de la carte scolaire et notamment des dédoublements des classes de grande section de maternelle dans les écoles situées en réseau d’éducation prioritaire : relocalisation des espaces, installation de cloisons, de tableaux, réfection des peintures, mises aux normes, opérations de démolition dans 18 écoles.


Concertation autour des 5 groupes scolaires GEEP

La municipalité a ouvert une large concertation avec l’ensemble des partenaires éducatifs sur l’avenir de 5 groupes scolaires GEEP des 13e, 14e, 15e et 16e arrondissements : Aygalades Oasis, Bouge, Émile Vayssière, Malpasséles-Oliviers, Saint-André-la-Castellane.
Des temps de dialogue et des ateliers de concertation au sein de chaque établissement ont été mis en place afin de co-construire les projets d’amélioration avec l’ensemble des acteurs de l’école : équipes pédagogiques, agents municipaux, associations de parents d’élèves ainsi que les enfants.


A terme, enfants et adultes bénéficieront d’écoles mieux aménagées, mieux adaptées aux évolutions pédagogiques, mieux sécurisées mais aussi mieux intégrées dans leur environnement.


Plan d'aménagement des abords des écoles

Dispositif « Rue des enfants », mise en sécurité des abords des écoles
Les abords des 470 écoles maternelles élémentaires de la Ville de Marseille vont bénéficier d’un plan d’aménagement systématique pour que l’ensemble des établissements deviennent des lieux sécurisés, accueillants et aménagés.

La municipalité a souhaité créer un véritable “plan piéton” et mettre en sécurité les abords des établissements scolaires à travers différents moyens adaptés aux contextes urbains actuels : élargir les espaces piétons d’accès aux écoles pour éviter les attroupements de parents aux heures d’entrée et de sortie, créer pour les piétons des circulations respectueuses de la distanciation physique (marquage au sol, peinture…) de nature à sécuriser l’arrivée des enfants et à apaiser les abords. Premières actions d’expérimentation avec la réalisation de marquages au sol et autres petits aménagements temporaires sur une dizaine d’écoles.

Opération « les petits piétons »
Ce dispositif innovant vise à recruter des jeunes retraités afin de veiller à la protection des écoliers aux heures d’entrée et de sortie des écoles élémentaires durant toute la période scolaire et notamment lors de la traversées des passages protégés à proximité des écoles.
Ainsi, à titre expérimental, ils permettront dans près de 40 écoles pilotes d’assurer une présence quotidienne devant les établissements scolaires rassurant les parents et les enfants et compléter utilement le travail des policiers municipaux, des médiateurs sociaux et des agents de surveillance de la voie publique.

 

Désimperméabilisation des cours dans les écoles

Végétalisation des cours de récréation
Les cours de récréation vont devenir des îlots de fraîcheur urbains avec l’utilisation de matériaux plus naturels, afin de réduire les surfaces d’asphalte et privilégier la végétalisation. Le bienêtre des enfants sera ainsi conjugué avec les exigences de résilience face au changement climatique.
Deux cours pilotes sont concernées par ce projet avant de s’étendre à d’autres écoles.
Les travaux ont démarré durant l’été et des plantations seront faites en novembre 2021 dans certaines écoles.


La refondation des temps de l'enfant 

La ville de Marseille s’est engagée dans un projet de refondation des temps de l’enfant à la fois participatif et mobilisateur. Il se déroule en trois étapes :

  • un diagnostic
  • une analyse comparative d’organisation entre Marseille et d’autres grandes villes françaises pour s’inspirer de leur expérience
  • les propositions, qui seront faites sur la base des deux précédentes étapes devront être cohérentes, pragmatiques et construites en concertation.

Des décisions sont prises pour mettre en œuvre des actions améliorant les conditions d’accueil des élèves, dès la rentrée 2021 sur les temps scolaires, périscolaires et extrascolaires.