Mer Mer

Surveillance terrestre et maritime

La police municipale

Malgré le contexte sanitaire actuel, les différents services de prévention et de sécurité de la Ville de Marseille se mobilisent pour garantir les meilleures conditions de sécurité et de tranquillité publique durant toute la période estivale.

Si la mobilisation de ces services et les moyens engagés couvriront évidemment la période de la saison balnéaire officielle, le dispositif de sécurité et de prévention mis en œuvre a déjà démarré.

Les interventions de la police municipale ont pour objectif de permettre à chacun de profiter du littoral dans un climat apaisé et serein

Afin de quadriller au mieux l’ensemble des espaces côtiers, la bande littorale a été scindée en quatre zones distinctes : Nord / Centre / Sud / Calanques. Cette répartition permet en effet d’assurer une meilleure prise en compte des spécificités de chacun de ces espaces.


Les missions communes à chacune des quatre zones sont les suivantes :

  • S’assurer du respect des arrêtés municipaux
  • Interdire les plongeons
  • Interdire les barbecues sauvages
  • Interdire les campements illicites
  • Réprimer le stationnement anarchique


Un dispositif déployé sur l'ensemble du littoral

Nouveauté 2021

Depuis le 17 mai, plus d'une centaine d'agents de la police municipale et nationale sont mobilisés pour surveiller le littoral marseillais. En effet, les brigades VTT mixtes composées d'agents de la Police nationale et de la police municipale déambulent, par patrouille de quatre ou six, sur l’ensemble des plages surveillées.
Travaillant en parfaite coordination, toutes les semaines, les équipages listeront les problématiques rencontrées pour affiner leur action.

Ces différentes unités circuleront sur les 15 plages du littoral marseillais déjà surveillées, notamment dans les endroits où les voitures de police ont plus de mal à patrouiller.  

En plus des 60 médiateurs sociaux sillonnant l’ensemble du territoire, la Ville de Marseille prévoit cette année la présence de 6 agents supplémentaires spécifiquement sur le littoral pour effectuer des maraudes de prévention des risques de la consommation d’alcool et de stupéfiants, prévention de l'environnement, veille à la tranquillité des riverains, respect des mesures sanitaires en vigueur et messages éco-citoyens. De plus, 8 autres seront présents dans l’hypercentre, notamment en soirée.

 Un véhicule de la police municipale circulera également du Mucem à l’anse de  Maldormé.


En complément, des policiers nationaux seront présents dans différents postes de secours sur quinze plages de Marseille. Tous ont une formation de maître nageur.

À noter : Des équipages de la police municipale seront postés sur la route des calanques dès 7h pour prévenir les stationnements interdits.

 


La prévention de la délinquance et la médiation sociale

Afin de contribuer à la préservation de la tranquillité publique sur les lieux de baignade, les espaces aménagés, les zones fortement fréquentées, et d’éviter les conflits d’usage entre visiteurs et riverains, la Ville de Marseille met en place son important dispositif de médiation sociale estivale.

En complément des forces de l’ordre, le dispositif de médiation sociale interviendra sur les 4 secteurs identifiés : Littoral Nord, Centre, Sud et Calanques (exception faite de la Plage du Prophète et de Callelongue).

Ainsi, pour la saison 2021, la municipalité a organisé le déploiement de 74 médiateurs sociaux, lesquels ont été répartis par binômes sur les endroits les plus sensibles du littoral et de l’hypercentre.

Sur l’ensemble des secteurs, les médiateurs sont répartis sur plusieurs périmètres d'intervention :

  • Estaque – Corbières,
  • Plage des Catalans, Fausse Monnaie, Malmousque, Vallon des Auffes,
  • L'ile du Frioul,
  • Plage du Prado Sud (Esplanade David / Borely / Bowl) et Pointe-Rouge, Port de Montredon,
  • Calanques de Sormiou (et au besoin de Morgiou),

 

Les missions des médiateurs

  • Contribuer à la préservation de la tranquillité publique sur les lieux de baignade, les espaces aménagés, les zones fréquentées.
  • Éviter les conflits d’usage entre estivants et riverains et résoudre les conflits de basse intensité.
  • Prévenir les vols à la roulotte.
  • Apporter conseils et informations aux touristes et estivants de passage.

Tous les médiateurs portent la même tenue, quel que soit l'employeur et le secteur d'intervention. Cette harmonisation permet une meilleure lisibilité de la fonction par les usagers et renforce la visibilité du maillage opéré sur l'ensemble du littoral.

 

Une action coordonnée avec l'ensemble des acteurs

Pour la première fois, les commissions littoral du Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance et de la Radicalisation (CLSPDR) se sont réunies dès le début de l’année 2021 (et non plus uniquement en période estivale), afin d’anticiper au mieux les besoins et les nécessités de l’ensemble des acteurs.


Sur chaque site, des réunions de coordination hebdomadaires seront assurées par le les agents de prévention de la délinquance et de la radicalisation en associant élus de secteur, forces de l’ordre, Parc National, l'Office national des forêts(ONF), établissements en charge des transports, services municipaux, CIQ et sociétés nautiques.

 

Dispositif de surveillance et d'accès des calanques

Durant la saison estivale, les services municipaux de sécurité assurent et prennent en charge toute la mise en place du dispositif de gardiennage et contrôle d'accès sur différents sites du littoral de Corbières au Parc Balnéaire du Prado et de contrôle d’accès uniquement aux calanques de Sormiou, Morgiou et Callelongue depuis le weekend du 1er mai jusqu’au 3 octobre.


Sur les sites du littoral : présence d’agents de sécurité en charge de la sécurisation du site et de la gestion des accès ou fermeture des équipements.


Pour les calanques : mise en place et supervision de l’intégralité du dispositif de contrôle et de régulation de la circulation sur ces espaces, par la présence d’agents de sécurité privée à l’entrée des voies de chacune de ces calanques.


Sur les calanques de Sormiou et Morgiou, la mise en place de dispositifs de pré filtrage des véhicules permettra également de mieux réguler le flux automobile et faciliter les opérations de contrôle d’accès.


Par ailleurs, comme chaque année, la Mairie de Marseille, grâce à ses pouvoirs de police administrative, instruit les demandes et délivre les autorisations d'accès permettant de pénétrer en véhicule motorisé aux calanques de Sormiou, Morgiou et Callelongue durant toute la saison estivale.
Ces autorisations sont exclusivement destinées aux ayant-droits tels que définis par les arrêtés municipaux réglementant l'accès et la circulation des véhicules motorisés sur les chemins des 3 calanques précitées (lectures automatisées des plaques minéralogiques ou lectures de QR codes sur smartphones).

 


Le Bataillon de Marins-Pompiers de Marseille (BMPM) mobilisé

Que ce soit en mer, en rivière, en lac ou en piscine, l’été est propice aux baignades et activités nautiques génératrices d’accidents et décès.

En règle générale les pathologies rencontrées lors de la saison estivale sont de quatre types :

  • noyade
  • insolation (malaise)
  • brûlures (coups de soleil
  • lésions dues aux animaux marins (méduses, vives, raies âsten)

Il est donc fortement recommandé de :

  • ne pas laisser les enfants sans surveillance,
  • privilégier les zones et horaires de baignade surveillées,
  • respecter les préconisations (couleur des drapeaux, consignes des surveillants de plage),
  • éviter une exposition prolongée au soleil, porter un chapeau, se mettre sous un parasol,
  • utiliser des crèmes solaires et chez les enfants, porter un vêtement (t-shirt) et un couvre-chef (casquette, bob),
  • prendre connaissance des conditions météorologiques,
  • ne pas surestimer ses capacités physiques,
  • entrer dans l'eau progressivement.

Si les gens décident de se baigner malgré tout dans une zone non surveillée, appliquer les 3 dernières consignes ci-dessus et :

  • éviter de se baigner seul,
  • choisir une zone de mise à l'eau permettant de sortir facilement,
  • si l'on se fait emporter par le courant ou si le ressac nous empêche de revenir, ne pas lutter, se laisser porter, sortir plus loin et se signaler.

Et surtout :

  • Appeler les secours (18 ou 112) très rapidement si l'on est ou si l'on voit quelqu'un en difficulté car les minutes sont encore plus précieuses en mer.
  • Avant chaque sortie en mer, il est conseillé aux plaisanciers de s’informer de de la météo et de vérifier le matériel de sécurité de l’embarcation.

Le BMPM assure une réponse opérationnelle adaptée à la saison balnéaire. Des moyens nautiques rapides sont armés par des marins-pompiers spécialisés en sauvetage aquatique à la Pointe Rouge, au Frioul, à Saumaty et à la Bigue.

En tant que marins et pompiers, les hommes et les femmes du Bataillon interviennent de concert avec les moyens aériens de la sécurité civile et de la marine nationale et en partenariat avec le SAMU.

 

 

500 Internal Server Error

Internal Server Error

The server encountered an internal error or misconfiguration and was unable to complete your request.

Please contact the server administrator, root@localhost and inform them of the time the error occurred, and anything you might have done that may have caused the error.

More information about this error may be available in the server error log.