Education Education

Une école au service des petits Marseillais

 

Conformément à ses engagements, la nouvelle municipalité a placé la question des écoles au cœur de son action. Près de 80 000 petits Marseillais effectueront leur rentrée le 1er septembre au sein des 470 écoles que compte la ville.

Lieu d’apprentissage, d’épanouissement et d’éveil, l’école doit être un lieu de vie où les enfants, les équipes enseignantes et le personnel municipal évoluent en confiance. La nouvelle équipe municipale a veillé à ce que cette rentrée 2020 se déroule dans les meilleures conditions possibles, en mobilisant pendant les deux mois d’été, l’ensemble des agents et des services.

Afin de marquer les premiers jalons du vaste plan écoles souhaité par la Maire de Marseille, une enveloppe de 30 millions supplémentaires de crédits ont été alloués à l’amélioration du bâti. La Ville de Marseille a lancé un plan de recrutement massif d’agents des écoles, ouvert à tous. Au total, 312 agents seront recrutés pour les écoles et les crèches auxquels s'ajoutent 250 futurs agents de surveillance durant le temps de pause.

L’école doit redevenir un lieu d’émancipation où l’égalité des chances est garantie pour chaque petit Marseillais.

 

Respect du protocole sanitaire de la Covid-19

Cette rentrée particulière sera marquée par l’application du protocole sanitaire énoncé par le Ministère de l’Education. Dans ce contexte sanitaire inédit, la Ville de Marseille appliquera strictement les consignes gouvernementales et permettra à tous les enfants et personnels des écoles marseillaises d'apprendre et de travailler dans les meilleures conditions possibles d'hygiène et de sécurité :

  • Le nettoyage et la désinfection de toutes les écoles a été effectué avant le retour des enfants dans les classes, par le personnel de la Ville de Marseille : un document atteste que le nettoyage a bien été réalisé dans le cadre d'une procédure validée sur le plan sanitaire et identique à toutes les écoles.
  • Les classes sont aérées à chaque récréation et pendant la pause méridienne 
  • Un nettoyage des sols et des grandes surfaces (tables, bureaux) est réalisé au minimum une fois par jour
  • Tous les espaces communs (couloirs, classes…) sont également nettoyés une fois par jour avec une attention particulière est donnée aux points de contacts (poignées de porte, interrupteurs...) 
  • Les tables de réfectoire et les brocs à eau sont nettoyés et désinfectés après chaque service
  • Les sanitaires font l’objet d’une attention toute particulière et sont nettoyés régulièrement dans la journée afin d’assurer des conditions sanitaires optimales. 

Le protocole sanitaire a été décidé par le Gouvernement, dans les établissements scolaires dans le respect des prescriptions émises par le ministère des Solidarités et de la Santé et par un avis du Haut Conseil de la santé publique du 7 juillet 2020. Le masque a été rendu obligatoire à partir de 11 ans, dans les espaces clôs, même lorsque la distance physique d'un mètre ne peut être respectée, comme l’a rappelé le ministre de l'Éducation nationale et de la Jeunesse le 26 août. Ce protocole peut être amené à évoluer à quelques jours de la rentrée.

 

Des écoles prêtes à accueillir les enfants

► Afin que les enfants intègrent dans les meilleures conditions possibles, les écoles en cette rentrée 2020, près de 400 interventions ont été réalisées tout l’été afin de mettre en sécurité les bâtiments prioritaires ;

  • rénovation de sols, peintures, plafonds, menuiseries,
  • réfection de sanitaires et toitures,
  • travaux de sécurisation intérieurs et extérieurs,
  • rénovation des cours et remplacement de jeux dans les maternelles,
  • installation de nouveaux éclairages,
  • récurage des gouttières bouchées

Plus de 320 nouvelles interventions se poursuivront jusqu’à la fin de l’année 2020 afin de compléter les premiers travaux urgents entrepris durant l’été. Un numéro d’appel dédié aux directeurs d’école a été mis en place afin que ces derniers puissent déclarer les dysfonctionnement constatés au sein de leur établissement et que des interventions spécifiques soit programmées.

En investissant  immédiatement 30 millions d’euros supplémentaires pour le bâti des écoles lors du dernier conseil municipal du lundi 27 juillet 2020, la municipalité s’est engagée à résoudre les problématiques urgentes en ciblant plusieurs établissements.

► Les services se sont assurés de la mise à disposition systématique de savon, de gel hydroalcoolique et de papier toilette dans l’ensemble des 470 écoles de la ville.
 

► Un dispositif d’intervention a également été mis en place afin de lutter au plus vite contre la présence des punaises de lit et autres nuisibles dans les établissements scolaires marseillais.
Si des insectes sont détectés dans les écoles, les services de la Ville de Marseille répandent de la vapeur en application localisée et désinfectent le matériel grâce à des tentes chauffantes à 60°C. Un contrôle par chien renifleur est ensuite opéré pour s’assurer de l’éradication des punaises de lit.
Au total, depuis le 1er juin,  les services de la Ville ont effectué 58 interventions de désinsectisation et 22 de dératisations au sein des écoles municipales. 
 

► Des actions de sécurisation aux abords des écoles : l’accès sécurisé aux établissements scolaires est une condition essentielle pour bien vivre à l’école. La nouvelle municipalité a d’ores et déjà lancé des discussions auprès de la Métropole Aix-Marseille-Provence dont c’est la compétence, en vue de renforcer la signalisation routière et apaiser les circulations aux abords des écoles.

 

La situation dans les écoles publiques touchées par des cas de COVID-19

Le département des Bouches-du-Rhône a été placé en zone de circulation active du virus par la Préfecture des Bouches-du-Rhône jusqu'au 30 septembre inclus.

Face à cette situation sanitaire inédite, et dans un souci de transparence et d'information en temps réel des familles, la Ville de Marseille a décidé de mettre en place un suivi, accessible à tous, des fermertures et réouvertures au sein des 470 écoles publiques de la ville.

Ces actions sont menées sous le contrôle et l'autorité de l'Agence Régionale de Santé (ARS), l'Education nationale et le Bataillon de marins-pompiers de Marseille.

 

Une rentrée dans la concertation

La rentrée 2020 sera également marquée par la concertation et l’écoute de l’ensemble des acteurs de l’éducation. Les fédérations de parents d’élèves, les syndicats d’enseignants et des personnels municipaux des écoles ont été reçus ou le seront dans les tous prochains jours. L’objectif est de construire dans le dialogue, l’équité et la transparence l’école au service des petits Marseillais et de leur famille.

 

Les agents au service des petits Marseillais

 

 

Une école inclusive et accessible à tous

Les écoles de la République ont pour mission d’offrir la même éducation à tous les enfants. Soucieuse de l’accompagnement et du développement des petits Marseillais en situation de handicap, la Ville de Marseille déploie un vaste dispositif dans plus de 200 écoles municipales.

348 agents spécialisés œuvrent quotidiennement au bien-être de 378 enfants sur le temps récréatif et de restauration du midi.


La Ville de Marseille investit durablement pour renforcer l’accessibilité de toutes les personnes à l’ensemble des établissements recevant du public. D’ici 2022, 630  équipements municipaux, dont 152 écoles, seront mis aux normes et adaptés à tous les publics.

 

Un accueil périscolaire étendu

Les élèves peuvent être accueillis de 7h30 à 18h dans l’ensemble des établissements marseillais.  
Des  activités du matin, en passant par le temps récréatif du déjeuner jusqu’aux animations et soutiens scolaires du soir, les petits marseillais sont accompagnés dans leurs apprentissages et leur épanouissement.

 

Les accueils périscolaires

Les petits marseillais sont reçus en dehors du temps d’enseignement lors de trois temps d’accueils et d’animations périscolaires dans les écoles publiques de la ville :

  • Garderie du matin de 7h30 à 8h30 (écoles élémentaires et maternelles).
    Des activités calmes idéales pour démarrer la journée sont proposées aux enfants.
  • Temps récréatif pendant la pause déjeuner de 11h30 à 13h30 (écoles élémentaires) organisé 2 jours par semaine.
    Des animateurs diplômés proposent des activités gratuites aux enfants déjeunant à la cantine : ateliers sportifs et culturels, éducatifs et ludiques au sein des locaux scolaires. 
  • Animations du soir de 16h30 à 18 heures (écoles élémentaires et maternelles).

Après la fin des cours, les jeunes marseillais ont accès à des animations liées au projet pédagogique de leur école autour de la culture, du sport, de l’écocitoyenneté, etc.
Les inscriptions s’effectuent en ligne via le site superminot.marseille.fr, ou via les bureaux municipaux de proximité
L’inscription est annuelle. 
Pour les garderies du matin et les animations du soir, les tarifs sont basés sur le Quotient Familial et se déclinent en 10 tranches.

 

Les études surveillées de 16h30 à 17h30

Les études surveillées, dans les écoles maternelles et élémentaires, sont assurées par des enseignants volontaires. 
Ce temps, durant lequel l’élève peut effectuer un travail personnel, est un service gratuit pour les familles et entièrement à la charge financière de la ville de Marseille. 
L’inscription se fait auprès des directeurs d’école.

 

Le soutien scolaire et ateliers "Marseille Aide à la Réussite Scolaire" (M.A.R.S.)

La Ville de Marseille accompagne les enfants dans les différents apprentissages le plus tôt possible pour les aider à la réalisation de leur travail scolaire, à apprendre, à s’organiser et à étayer leurs connaissances au travers d’un processus éducatif et ludique.
Les ateliers "M.A.R.S", déployés dans les écoles en zone d’éducation prioritaire, sont proposés par la Ville de Marseille en partenariat avec la direction académique de l’éducation nationale.
Ces ateliers fonctionnent le soir après les cours durant 1h30, quatre soirs par semaine, dans l’école. Ils regroupent 8 à 10 élèves des écoles élémentaires, encadrés par un enseignant volontaire, rétribué par la mairie.
Dès ce mois de septembre 2020, le dispositif « M.A.R.S » est également proposé aux élèves de Grande Section de maternelle des écoles en Cité Éducative, avec pour objectif de renforcer les compétences orales des élèves en difficulté dans l’acquisition du langage. Des groupes de 6 élèves bénéficieront d’une heure de soutien durant deux soirs par semaine.

 

Les cités éducatives de Marseille

Marseille est la seule ville ayant obtenu 3 labellisations « Cités Éducatives » :

  • Marseille Centre Ville (1er, 2e et 3e arrondissements) qui compte 16 écoles en Réseau d’éducation prioritaire renforcée (REP+), 1 école en Education Accompagnée et 2 collèges, soit 4 738 élèves ;
  • Marseille Malpassé Corot (13e arrondissement) qui compte 10 écoles en REP+ et 2 collèges, soit 2 632 élèves ;
  • Marseille Nord (15e et 16e arrondissements)qui compte 12 écoles en REP+, 4 écoles hors Education Prioritaire et 2 collèges, soit 3 484 élèves.

« Cités éducatives » a pour objectif de contribuer à la réussite des enfants et des jeunes, du plus jeune âge jusqu’à 25 ans : accompagnement à la scolarité, soutien à la parentalité, accès à la culture, au sport, aux droits et à la santé.
Durant l’été 2020, des actions complémentaires ont été menées pour proposer des offres éducatives auprès des équipements sociaux dans le périmètre des 3 territoires : activités de sensibilisation au développement durable et animations autour de l’éducation routière.

 

Le numérique au service des petits Marseillais

L’espace numérique de travail  (ENT) permet à tous les acteurs  de la communauté éducative  de communiquer, de stocker, de  partager des informations dans un  espace sécurisé, depuis n’importe quel ordinateur connecté à  Internet.
L’intérêt de cet outil accessible  à toutes les écoles publiques  marseillaises s’est montré  particulièrement utile lors de  la mise en œuvre du Plan de  Continuité Pédagogique pendant  la période du confinement.
Le déploiement de ces accès  se poursuivra durant l’année  scolaire 2020-2021 avec pour  objectif d’atteindre 80% d’écoles  connectées au Très Haut Débit.


Les classes numériques mobiles

Pour répondre à l’évolution des  pratiques pédagogiques et pour  favoriser l’accès des élèves aux  savoirs dans des conditions  optimales, 177 écoles élémentaires  sont dotées de classes mobiles  informatiques, équipées  notamment de tablettes tactiles. 
Le déploiement de ces classes  mobiles se fera progressivement  pour s’étendre à l’ensemble des  écoles élémentaires au cours de  l’année scolaire 2020/2021

 

Les chiffres du numérique dans les écoles

  •  + de 4 000 micro-ordianteurs
  • + de 3 200 tablettes tactiles
  • + de 500 photocopieurs multifonctions
  • 431 abonnements à internet (toutes les écoles sont connecdtés dont plus de 270 en Très Haut Débit)