Des plages et des espaces verts entretenus quotidiennement

Mer Mer


Afin de mettre pleinement en valeur son environnement unique et son littoral exceptionnel, Marseille mise, depuis de nombreuses années, sur la qualité de ses plages et de ses sites balnéaires. Alliant un contrôle régulier des différents espaces et un accès à l’information pour les estivants, la municipalité assure ainsi une nouvelle saison balnéaire d’exception.

 

Plages et espaces verts entretenus quotidiennement

  • Les 10 ensembles sanitaires installés à proximité des postes de secours, les espaces balnéaires du Prado et Mistral sont régulièrement entretenus durant les heures d’ouverture. L’ensemble des plages dites surveillées sont équipées de toilettes mais aussi les petites
    plages situées entre le parc balnéaire du Prado et le Parc National des Calanques.
    Ce maillage que la ville entretient et développe chaque année, reste le premier outil indispensable pour le maintien de la qualité des eaux de baignades.
    Les sanitaires seront ouverts 7/7 de 10h à 19h tous les jours.
  • Les douches : en accord avec l’Agence régionale de la Santé, et dans l’objectif de préserver la qualité des eaux de baignade, le dispositif de l’ensemble des douches du littoral est maintenu pour la saison balnéaire 2020.
    Ces dernières non mitoyennes des postes de secours et toutes situées en extérieur, ne présentent pas, sur le territoire marseillais, un risque de regroupement important.
  • Les parcs vélos  :  au total 13 parcs sont répartis tout au long de la nouvelle piste cyclable à proximité du parc balnéaire du Prado.
  • Parallèlement, les cinquante hectares d’espaces verts situés le long des plages Gaston-Defferre et du Roucas Blanc sont entretenus régulièrement.
  • Les corbeilles disposées sur les plages, sont vidées tous les matins. Les allées, les pelouses, les rochers, les bacs à sable et les jeux d’enfants sont également nettoyés lors de cette collecte.


 

Les nouveautés du dispositif "Saison balnéaire" 2019 :

  • Un arrêté a été pris par le Maire de Marseille pour interdire la cigarette sur les plages de la Pointe-Rouge, de Borély et de Bonneveine et la consommation de narguilé sur toutes les plages du littoral, dans le but de protéger les non-fumeurs des dangers du tabagisme passif et de préserver le littoral des déchets (mégots, charbons...) qui pourraient être générés par ces pratiques.
  • Poursuite de la mise en place du tri sur le littoral avec le remplacement des corbeilles par des bacs spécifiques.