Mer Mer

Des plages sans tabac pour préserver l'environnement

Fléau pour la santé, le tabac a également des conséquences dramatiques pour l’environnement. Saviez-vous qu’un seul mégot peut polluer jusqu’à 500 litres d’eau ? À lui-seul, il contient une centaine de substances nocives voire cancérigènes, qui contaminent à la fois, l’eau, l’air et les sols. En plus des dégâts générés en matière de déforestation, émissions de CO2 et acidification des sols, les mégots de cigarette sont la principale source de pollution des océans.

Afin de préserver l'environnement et la vie sous-marine, la Ville de Marseille a décidé de proscrire la cigarette de toutes ses plages, une interdiction en vigueur depuis mardi 1er juin et jusqu'à la fin de la saison balnéaire, le 1er septembre.
 

Les mégots : une source majeure de pollution

Selon une étude de la Commission européenne, les mégots de cigarette sont le déchet le plus retrouvé sur les plages européennes, juste après les bouteilles en plastique. On estime entre 20 000 à 25 000 tonnes la quantité de mégots jetés chaque année en France.

Au-delà de la pollution visuelle, ces déchets représentent surtout une source de pollution environnementale :

  • le filtre contient des matières plastiques (acétate de cellulose) : un mégot peut mettre plus de dix ans pour se dégrader ;
  • le filtre contient plusieurs milliers de substances chimiques (acide cyanhydrique, naphtalène, nicotine, ammoniac, cadmium, arsenic, mercure, plomb) dont certaines sont toxiques pour les écosystèmes : en moins de quatre jours, un seul mégot peut détruire jusqu’à la moitié de la faune présente dans un litre d’eau ;
  • un mégot jeté par terre et emporté par les eaux aura toutes les chances de rejoindre les mers et les océans.
     

Protéger les plus jeunes et les non-fumeurs

L'interdiction de fumer sur les plages poursuit aussi d'autres objectifs :

  • créer un environnement sain pour les enfants. Les entrées dans le tabagisme des jeunes français restent parmi les plus élevées d’Europe. L'idée est de réduire le tabagisme passif, mais aussi de montrer l'exemple. On sait qu'un parent fumeur ou ex-fumeur a trois fois plus de risques de voir son enfant allumer une cigarette à 11 ans. Il est donc important de montrer les bons gestes.

    Interdire de fumer dans les lieux publics, y compris les plages, est une stratégie recommandée pour prévenir le tabagisme chez les jeunes. Le Centre International de Recherche sur le Cancer recommande de proscrire la consommation de tabac dans les lieux publics extérieurs afin de limiter les opportunités de fumer et ainsi réduire l’expérimentation du tabac et l’entrée dans le tabagisme des jeunes.

  • protéger les non-fumeurs des dangers du tabagisme passif
     

Un enjeu de santé publique

La Ligue nationale contre le cancer rappelle que, chaque année, le tabac tue 75 000 personnes en France dont 45 000 par cancer. Il représente la première cause de cancers évitables.

Des lois efficaces protègent des millions de personnes dans le monde des dangers de la fumée de tabac dans les lieux clos à usage collectif. Mais pour améliorer la santé et dénormaliser le tabagisme, de plus en plus de pays élargissent ces mesures aux espaces extérieurs.

De nombreuses études montrent en effet qu’une réglementation encadrant le tabagisme dans les lieux publics peut également inciter les fumeurs à cesser de fumer. Les Espaces sans tabac limitent les possibilités de fumer, réduisent l’acceptabilité sociale du tabagisme et accroissent le soutien aux mesures nationales de lutte contre le tabagisme.
 

Le label "Plage sans tabac"

La Ligue contre le cancer encourage et accompagne la création d’espaces extérieurs sans tabac en décernant un label aux villes qui s’engagent dans cette voie, combat indispensable pour la santé de leurs concitoyens.

Lancé par la Ligue contre le cancer, le label Espace sans tabac a pour vocation de proposer, en partenariat avec les collectivités territoriales, la mise en place d’espaces publics extérieurs sans tabac non soumis à l’interdiction de fumer dans les lieux publics (décret n°2006-1386 du 15 novembre 2006). Pour les plages, il se décline avec le label Plage sans tabac.

Ces espaces conviviaux ou qui accueillent un public majoritairement familial (plages, espaces verts, abords d’écoles) sont ainsi préservés de la pollution tabagique, tant sanitaire qu’environnementale.

 

Quelques chiffres

  • 2 milliards de mégots (350 tonnes) ramassés chaque année à Paris
  • 500 millions de mégots à Marseille-Provence-Métropole
  • 200 millions de mégots (35 tonnes) à Bordeaux
  • 100 millions de mégots à Lille

 

500 Internal Server Error

Internal Server Error

The server encountered an internal error or misconfiguration and was unable to complete your request.

Please contact the server administrator, root@localhost and inform them of the time the error occurred, and anything you might have done that may have caused the error.

More information about this error may be available in the server error log.