Se déplacer Se déplacer

Stationner en voirie

  • Déconfinement / important :
  •  Rappel : au sortir du confinement (11 mai 2020), le maire de Marseille avait décidé de prolonger la gratuité du stationnement payant sur voirie (horodateurs) jusqu'au samedi 23 mai inclus, soit deux semaines au delà de la fin du confinement indiquée par le Gouvernement.
  • Depuis le 25 mai 2020, le stationnement est donc redevenu payant.
  • S'agissant des usagers qui disposent d'un abonnement en cours de validité au 17 mars, il sera gratuitement prolongé de deux mois et une semaine. ​
  • Toutes les informations sur ces dispositions dans la "Foire aux questions" en bas de ce lien 

 

 

Le stationnement en voirie : mode d'emploi

Le maintien d'une offre de stationnement équilibrée en voirie permet d'offrir aux résidents et visiteurs la liberté de se déplacer en voiture en complément des transports en commun et aux modes doux.

La politique du stationnement menée par la Ville de Marseille se fonde dans la volonté d’assurer un meilleur partage de la voie publique entre les divers modes de déplacement, tout en réservant à chaque besoin des conducteurs son espace (stationnement libre gratuit ou payant, stationnement réservé aux personnes handicapées, aux livraisons, aux taxis, aux deux roues, à l'autopartage, aux véhicules d'utilité publique...)

Elle se développe en cohérence avec les objectifs du plan de déplacements urbains métropolitain et l'évolution des modes de vie des marseillais.


De manière générale et sur l’ensemble de la commune de Marseille - à l’exception des emplacements soumis à des contraintes particulières de durée - il est interdit de stationner sur le même emplacement plus de 24h consécutivement. Au-delà de cette durée, le véhicule peut faire l’objet d’un enlèvement par la fourrière.

La municipalité déploie en voirie des espaces gratuits réservés aux arrêts ou aux stationnements de courte durée :

  • les aires de livraisons fournissent une offre destinée à l'arrêt des véhicules devant prendre ou déposer un passager, charger ou décharger des marchandises.
    Le conducteur ne peut s'éloigner du véhicule et devra quitter les lieux dès que les opérations sont terminées.
    Leur disponibilité est essentielle à la vitalité des commerces tout autant qu’elle permet à chacun de trouver, le temps d’un arrêt, l’espace nécessaire sans gêner la circulation. Où qu’elles se trouvent, ce sont des espaces publics ouverts à tous.
  • les arrêts-minute proposent des espaces dédiés au stationnement de très courte durée.
    Le conducteur n'est pas tenu de rester à proximité du véhicule et devra quitter les lieux avant la fin de la durée de stationnement autorisée.
    Ces aires ont pour objectif d’accueillir un grand nombre de véhicules afin que le maximum d’usagers puisse profiter du temps autorisé pour faire un achat ou une démarche rapide.

Dans les secteurs où les emplacements de stationnement sont peu nombreux, la municipalité propose des aires mutualisées qui s’adressent à différents besoins en fonction de la tranche horaire.
Il s’agit typiquement d’aires réservées aux livraisons le matin, à l’arrêt-minute l’après-midi, puis restituées au stationnement libre le soir jusqu’au lendemain matin.
La signalisation en place permet d’identifier clairement quel type de stationnement est permis en fonction de l’heure.

Dans le cadre de sa politique d'amélioration de l'accessibilité des espaces publics aux personnes handicapées, La Ville de Marseille veille à développer les aires de stationnement réservées aux personnes handicapées, soit dans le cadre de projets de réfection de l'espace public, soit par une matérialisation dédiée sur des emplacements existants lorsque ceux-ci sont conformes aux contraintes de gabarit imposées par la réglementation.

La municipalité poursuit ses actions en faveur de l'essor des alternatives à la voiture individuelle, parmi lesquelles figurent l’offre proposée par les 1200 artisans taxis marseillais, en déployant un nombre de stations taxi cohérent et réparti dans tous les secteurs.

En complément et depuis 2008, la Ville de Marseille a fait émerger une offre d’autopartage, qui se concrétise dans l’espace public par l’augmentation graduelle de stations réservées en voirie.
Ces services d’autopartage offrent à ceux qui ne souhaitent pas faire l’achat d’une voiture, la possibilité de disposer de véhicules disponibles dans de nombreux quartiers.
Aujourd'hui, Marseille héberge environ 64 stations réparties sur toute la ville. Ces services d’autopartage sont gérés par divers opérateurs labellisés par la Métropole.

Les règles du Code de la Route sont pleinement applicables sur toutes les voies ouvertes à la circulation du public.
Retrouvez ci-dessous quelques principes fondamentaux non exhaustifs qui visent à la sécurité et au partage raisonné de l'espace public, et qui se traduisent, en cas d'infraction par des amendes parfois lourdes :

  • l'arrêt est l' immobilisation momentanée d'un véhicule durant le temps nécessaire pour permettre la montée ou la descente de personnes, le chargement ou le déchargement du véhicule, le conducteur restant aux commandes de celui-ci ou à proximité pour pouvoir, le cas échéant, le déplacer (Article R110-2 du Code de la Route).
  • le stationnement est l'immobilisation d'un véhicule lorsqu'il n'est pas dans les circonstances de l'arrêt (Article R110-2 du Code de la Route)
  • la livraison est un arrêt : les aires de livraisons sont des emplacements exclusivement réservés aux véhicules effectuant une livraison. Le fait de stationner sur une aire de livraison est une infraction associée à une amende de deuxième classe (35 euros) assortie d’une mise en fourrière (Article R417-10 du Code de la Route).
  • le stationnement sur les trottoirs, pistes cyclables, passages piétons, places réservées aux personnes handicapées ou réservées aux transports de fonds est considéré comme très gênant par le Code de la Route et sanctionné par une amende de quatrième classe (135 euros), sauf en ce qui concerne les deux ou trois roues motorisées stationnés sur les trottoirs pour lequel l'infraction est considérée comme simplement gênante (amende de deuxième classe, 35 euros / Article R417-10 du Code de la Route).
  • le stationnement devant un garage ou une entrée carrossable est interdit et considéré comme gênant (Article R417-10 du Code de la Route), et ce même pour le propriétaire du garage, qui n'est pas propriétaire de l'espace public situé devant celui-ci...
  • le stationnement des voitures ou camions en double file, gênant le dégagement d’un autre véhicule, est interdit et considéré comme gênant (amende de deuxième classe, 35 euros / Article R417-10 du Code de la Route).
  • outre la verbalisation, les véhicules gênant la circulation peuvent faire l'objet d'une mise en fourrière (Article R417-10 du Code de la Route).

Comme dans le cas des amendes forfaitaires, l'Agence Nationale de Traitement Automatisé des Infractions (ANTAI) fait suivre les Forfaits de Post-Stationnement (FPS) aux propriétaires des véhicules référencés dans le fichier national des immatriculations.
Si vous n'avez pas réalisé les modalités obligatoires de déclaration de cession de véhicule, le changement de titulaire de la carte grise de votre véhicule ne sera pas enregistré dans le fichier national et ainsi vous resterez destinataire des FPS ou des amendes forfaitaires établis à son encontre.

 

Les emplacements de stationnement payant en voirie

La tarification du stationnement en voirie, appliquée dans certains quartiers de Marseille, répond à une volonté de maintenir une disponibilité de l'offre dans des secteurs géographiques soumis à une forte demande et menacés de saturation.
Cette offre, ouverte à tous, vise à inciter les usagers à ne stationner que le temps nécessaire afin de faciliter la rotation et permettre le meilleur partage possible des emplacements.

Sur les voies concernées, le stationnement est payant du lundi au samedi de 9h à 19h sauf les jours fériés.

Pour les résidents, le stationnement est payant du lundi au vendredi de 9h à 18h sauf les jours fériés.

La durée maximale de stationnement consécutif sur un même emplacement en zone payante varie selon le type de voie :

  • voies jaunes ou orange, dite "longue durée" : 4h30 maximum
  • voies rouges, dite de "courte durée" : 2h30 maximum

Consultez la carte du stationnement payant sur le site de la SAGS MARSEILLE

Le stationnement payant ne concerne que les quartiers du centre-ville, secteurs où en journée les places de stationnement sont très prisées.
Au sein même du territoire concerné par le payant, il existe des disparités dans la demande de la part des usagers.
C'est pourquoi des zones tarifaires ont été instituées en octobre 2016 :

  • la zone tarifaire orange : les quartiers de l'hyper centre-ville, là où la pression est très forte
  • la zone tarifaire jaune : en périphérie de la zone orange, là où la pression est modérément forte

Sur les voies rouges de courte durée - que l’on retrouve aussi bien en zone tarifaire jaune qu'en zone tarifaire orange - la tarification applicable est celle de la zone tarifaire dans laquelle se trouve la voie.

Consultez le tarif horaire sur le site de la SAGS MARSEILLE 

 

Abonnements

Vous habitez une zone de stationnement payant et vous stationnez à proximité de votre domicile plusieurs jours par semaine ?

Tarifs résidents

 

 

Vous êtes amené à vous déplacer dans Marseille dans le cadre de votre activité professionnelle ?

Bénéficiez d’avantages tarifaires avec l’abonnement "Professions mobiles" :

Vous êtes une personne en situation de handicap et titulaire de la carte européenne de stationnement ou de la carte mobilité inclusion : désormais deux possibilités pour vous de vous enregistrer lors de votre stationnement et bénéficier de la gratuité 24h/24 :

  • Première possibilité : de façon classique, comme tout usager, vous saisissez, dès votre arrivée,  le numéro d’immatriculation du véhicule à l’horodateur le plus proche - en appuyant sur le bouton « PMR »  à votre disposition sur celui-ci.
    Vous éditez alors un ticket gratuit. Pensez à placer votre carte PMR, en évidence, derrière le pare-brise. 
    Ainsi les agents qui vérifient le statut de personne handicapée pourront le faire sans délai et s'assurer qu'il ne s'agit pas d'une fraude par usurpation d'une situation de handicap.

  • Deuxième possibilité : la Ville de Marseille a mis en place un service unique en France de pré-enregistrement qui permet aux PMR - quelque soit leur lieu d'habitation - de stationner sans avoir à faire de formalité à l'horodateur.
    Il vous suffit de vous enregistrer auprès du service abonnement gratuit à l'agence SAGS MARSEILLE, située au 37 rue des Trois Frères Barthélémy (6e) et accessible aux PMR.
    Vous y présenterez les pièces originales pour constituer votre dossier (les procurations sont possibles).
    Cet abonnement est totalement gratuit.  Lors de votre stationnement, la voiture de contrôle vous identifiera alors automatiquement.

  • Consultez l'offre d'abonnement pour personnes handicapées sur le site de la SGAS MARSEILLE

SAGS Marseille  - le délégataire de la Ville de Marseille chargé de la gestion du stationnement payant sur voirie - vous accueille dans deux agences :

­37, rue des Trois Frères Barthélémy - 6e
Tèl : 04 96 11 42 70 
Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h à 16h30 -  samedi de 8h à 12h
N.B : agence accessible aux PMR

SAGS Marseille  (société délégataire de la Ville chargée de la gestion du stationnement sur voirie) 
42 rue Liandier  - 8e
Tèl : 04 91 78 51 02
Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 13h et de 14h à 16h30
N.B. : agence non accessible aux PMR

Site Internet : ww­w.sagsmarseille.com



Les offres de paiement dématérialisé

Occasionnel ou résident, payez directement votre stationnement depuis votre mobile

En complément de l'application déjà existante TIMO, deux applications sont venues renforcer le paiement dématérialisé par smartphone : PayByPhone et Flowbird.


 

Octobre 2019 : extension du stationnement payant

Cinq nouvelles zones de stationnement payant ont été créées en octobre 2019 : La Conception, Baille, Saint-Pierre, Saint-Giniez et les Cinq-Avenues.

Afin d’améliorer votre cadre de vie, et après une large concertation avec les Comités d'Intérêts de Quartiers (CIQ) et les commerçants, la Ville de Marseille a fait le choix du stationnement à durée limitée (4h30 maximum) dans ces 5 quartiers.

L’extension du stationnement payant, l’offre de vélos en libre service et d’autopartage ainsi que le développement des transports en commun visent à faciliter la circulation pour tous et à s’inscrire dans une démarche globale qui réduit la place de la voiture en ville pour apaiser notre espace commun et préserver l’environnement.

La mise en place de ce dispositif évite la présence de voitures ventouses et facilite le stationnement des riverains à proximité de leur domicile. Cette mesure permet aux résidents et aux professionnels mobiles de bénéficier d’un tarif préférentiel sous conditions, et d’un dispositif particulier pour les statuts "Personne à mobilité réduite" sur inscription préalable.

 

Des mesures spécifiques en cas d'alerte à la pollution atmosphérique

A partir du niveau 1 d'alerte à la pollution atmosphérique à l'ozone ou au dioxyde d'azote, des mesures préventives sont prises en matière de stationnement payant :

  • les résidents qui ont choisi le paiement direct à l’horodateur (formules sans abonnement : tarifs à la journée, semaine ou quinzaine) sont exonérés des droits de stationnement dans le périmètre de leurs quartiers respectifs
  • pas de modification concernant les autres formules d’abonnement
  • les tarifs horaires aux horodateurs sont doublés

La mise en place de l'alerte Ozone niveau 1 est portée à la connaissance du public notamment à travers le site AtmoSud (ex Airpaca) qui annonce, la veille, le pic de pollution à venir le lendemain.

L'application de tarifs de stationnement spécifiques se fait le lendemain de l'annonce. Ces tarifs sont appliqués ensuite jusqu'à la levée de l'alerte.
La mention "ALERTE OZONE" figure sur les écrans des horodateurs afin d’indiquer clairement aux automobilistes, les nouvelles modalités relatives au stationnement sur voirie en zone payante.


D'autres interrogations ?

Consultez la "Foire aux questions" sur le site  de la SAGS MARSEILLE