Environnement Environnement

Perturbateurs endocriniens : un guide pratique édité par la Ville de Marseille

La Ville de Marseille s'est engagée au travers d'une charte nationale signée avec le Réseau Environnement Santé (RES) à baisser l'exposition aux perturbateurs endocriniens (PE)

Vous aussi, vous pouvez les réduire ! Vous agirez ainsi sur votre santé et celle de vos enfants. Ces actions sont à la portée de toutes et tous ! 

La Ville de Marseille vous accompagne à l'aide d'un guide pratique à télécharger ICI.
 

Vous avez dit "perturbateur endocrinien" ?

C’est une substance chimique étrangère à notre corps et qui va perturber le système endocrinien. On sait maintenant qu’ils sont impliqués dans diverses maladies chroniques ou non : obésité, diabète, cancers hormonodépendants, troubles de la fertilité...
 

C’est quoi " le système endocrinien " ?

Il y a des organes dans notre corps (thyroïde, ovaires, testicules, hypophyse, pancréas…) qui produisent des hormones.

Ce réseau de communication endocrinien régule la croissance, le métabolisme des cellules, le développement du cerveau, le développement sexuel, la reproduction, la faim, le stress… Or, les PE, de par leur structure chimique, imitent les hormones et perturbent donc le système endocrinien.
 

Les enfants sont-ils plus concernés par les perturbateurs endocriniens que les adultes ?

Oui, parce que leur organisme, en construction, est encore immature ; les "1 000 premiers jours" de vie de l’enfant qui incluent la vie in utero et la toute jeune enfance, sont au coeur de la fenêtre de vulnérabilité à l’exposition aux PE, tout comme l’adolescence. Il faut préserver l’exposition des générations futures aux PE !
Mais, ce qui est bon pour un enfant est bon pour toute la famille !
 

Où sont-ils ? Comment entrent-ils dans notre corps ?

Ils sont présents partout dans l’environnement et voici les portes d’entrée principale dans notre organisme :

  • la bouche : par les aliments, les liquides, les cosmétiques comme le rouge à lèvres ou le baume pour les lèvres, le dentifrice et le rince-bouche et même certains médicaments,
  • le nez : par l’air que l’on respire et avec lui, les poussières, les parfums, les déodorants à pulvériser, les insecticides...
  • la peau : par les crèmes hydratantes, produits de soins, de beauté, les savons.


Conseils et astuces


Les perturbateurs endocriniens dans mon salon

  • Éteignez en fin d’usage vos appareils électriques (TV...) pour ne pas libérer, à cause de la chaleur, les retardateurs de flamme;
  • Déballez et aérez vos meubles si possible avant de les monter et de les installer ou aérez fréquemment;
  • Aspirez régulièrement les tissus ignifugés (retardateurs de flammes);
  • Préférez le carrelage ou les parquets en bois aux linos, sols PVC et moquettes;
  • Évitez les vaporisateurs, sprays, diffuseurs d’odeur d’ambiance, lingettes (biocides), cires et produits lustrants (perfluorés)…

Les perturbateurs endocriniens dans ma cuisine

  • Cuisinez vos plats à partir de produits simples non transformés, locaux et de saison;
  • N'exposez pas les plastiques au soleil, ou à la chaleur;
  • Entretenez votre maison avec du vinaigre blanc, bicarbonate de soude, savon de Marseille, savon noir ou avec la vapeur;
  • Préférez le nettoyage humide plutôt que le balayage ou l’essuyage.

Les perturbateurs endocriniens dans la chambre de mon enfant

  • Attention ! Pendant la grossesse ayez une vigilence particulière. Certains produits dits naturels sont perturbateurs endocriniens (lait de soja, certaines huiles essentielles...);
  • Sortez les jouets de leur emballage plusieurs jours avant de les donner aux enfants et les laver;
  • Préférez les jouets en bois labellisé, en tissu ou en métal et au marquage CE;
  • Lavez au préalable les vêtements neufs, peluches, doudous Évitez les matières synthétiques (polyesther, nylon...);
  • Préparez la chambre de votre enfant plusieurs mois avant son arrivée (peinture, sol, meubles à monter, jouets lavés);
  • Dépoussièrez régulièrement votre logement.

Les perturbateurs endocriniens dans ma salle de bain

  • Attention aux produits étiquetés « sans parabène », celui-ci pouvant être remplacé par d’autres conservateurs toxiques tels que le phénoxyéthanol ou le triclosan dans le dentifrice;
  • Choisissez des produits bio ou avec un label environnemental;
  • Privilégiez les cotons démaquillants lavables;
  • Préférez le nettoyage humide plutôt que le balayage ou l’essuyage;
  • Limitez le nombre de produits utilisés;
  • Fabriquez vos cosmétiques maison.

Les perturbateurs endocriniens dans mon garage et ma cave

  • Jetez en décheterie les fonds de peinture, solvants...;
  • Ouvrez régulièrement les placards contenant peinture, colle, solvants;
  • Choisissez des produits écolabellisés.

Les perturbateurs endocriniens dans mon jardin et sur mon balcon

  • Fabriquez vos décoctions naturelles aux propriétés insecticides et fongicides;
  • Utilisez un désherbant thermique;
  • Préservez les insectes utiles dans votre jardin coccinelles, syrphes, abeilles;
  • Limitez la cuisson au barbecue qui dégage des hydrocarbures aromatiques polycycliques;
  • Évitez le brulage des déchets verts. Choisissez le dépôt en déchèterie, le broyage, le compostage;
  • Préférez un barbecue à foyer vertical ou éventuellement une plancha ouverte.
     

Quelques recettes simples à réaliser soi-même

Ma lessive au savon de Marseille

Difficulté : facile
Quantité : 1 L
Temps de préparation : 30 min
Ingrédients : 

  • 10 g à 20 g de savon de Marseille, soit en copeaux, soit que vous râperez (il est important de choisir un savon à 72% minimum de graisse végétale au risque de boucher votre machine à laver !)
  • 1 cuillère à soupe de bicarbonate de soude
  • 1 L d’eau

Matériel nécessaire

  • 1 casserole d’au moins 1L de contenance
  • 1 cuillère
  • 1 mixeur (facultatif)

Préparation
Mettez l’eau à chauffer et ajoutez-y les copeaux de savon de Marseille. Mélangez doucement jusqu’à ce que les copeaux fondent complètement. Retirez la casserole du feu, laissez tiédir, puis ajoutez le bicarbonate de soude. Laissez refroidir environ 15 minutes. Mixez la lessive avant de la verser dans un bidon ou une bouteille. Le mixage est facultatif. Cependant, il permettra de conserver une consistance convenable de la lessive.
 

Mon produit de nettoyage multiusage

Difficulté : facile
Quantité : 1 L
Temps de préparation : 30 min
Ingrédients : 

  • 1 L d’eau
  • 20 g / 2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude alimentaire
  • 20 mL / 2 cuillères à soupe de vinaigre blanc

Matériel nécessaire

  • 1 casserole 
  • 1 vaporisateur

Préparation
Mettez l’eau à chauffer. Retirez la casserole du feu, laissez tiédir. Ajoutez dans l’eau chaude le vinaigre et le bicarbonate de soude. Laissez refroidir. Versez le mélange dans un vaporisateur pour faciliter l’utilisation.
 

Ma peinture au doigt pour les enfants

Difficulté : facile
Quantité : 1 L
Temps de préparation : 20 min
Ingrédients : 

  • 4 verres d’eau froide
  • 1 verre de fécule de maïs type Maïzena®
  • 1 verre de sucre en poudre
  • Des colorants alimentaires biologiques

Matériel nécessaire

  • Des petits contenants pour la peinture type petits pots de bébé

Préparation
Mélangez l’eau, la fécule de maïs et le sucre. Faites chauffer à feu doux jusqu’à l’obtention d’une pâte gluante et transparente. Sortez la casserole du feu et mettez la préparation dans les petits contenants. Ajoutez de quoi colorer, mélangez et laissez refroidir. Puis, créez selon votre imagination !
 

Lisez attentivement les étiquettes

Moins il y a de composants, mieux c'est ! 
Optez pour des produits qui ne contiennent pas les substances chimiques suivantes, ou le moins possible

Des silicones (shampoings)

  • Cyclopentasiloxane
  • Cyclométhicone

Des conservateurs (alimentation ou cosmétiques)

  • Parabènes, de E214 à E219
  • Phénoxyéthanol, ou EGPh5
  • Résorcinol
  • Triclosan (dentifrice)
  • BHA, EDTA

Nanoparticules :

  • E 171, dioxyde de titane (TiO2)

Huiles toxiques (baumes à lèvres)

  • MOAH, MOSH
  • BHT

Des filtres chimiques UV (produits solaires, anti-âge)

  • 4-méthylbenzylidène camphre
  • Benzophénone 1, 2, 3
  • Oxybenzone

Les Phtalates (vernis à ongles, parfums)

  • DEP ou diéthyl phtalate (DBP)
  • Triphényl phosphate (TPHP)

Les alkylphénols

  • Nonylphénol

Parfums synthétiques

  • Butylphényl méthylpropional

Les Composés Organiques Volatiles, COV (peintures, colles à tapisseries)

Les indices de A+ à C. Les produits A+ émettent moins de COV.

  • Toluène
  • Formaldéhyde

Les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP)

Ce sont des constituants naturels du charbon et du pétrole ou proviennent de la combustion incomplète de matières organiques telles que les carburants, le bois, le tabac.

  • Benzo[a]pyrène 2B2
  • Benzo[e]pyrène
  • Dibenzo[a,h]anthracène
  • Benzo[a]anthracène
  • Benzo[b,j,k]fluoranthène
  • Indéno[1,2,3,c,d]pyrène
  • Naphtalène

Privilégier les produits labellisés ou bio

L’UFC Que Choisir a développé une application pour vous aider à choisir vos cosmétiques.
Téléchargez l'appli "QuelCosmetic"
 

Pour aller plus loin