Environnement Environnement

Présentation des parcs et jardins

  • Page mise à jour le 22 octobre 2020

 

Présentation

Le patrimoine des espaces verts de la Ville de Marseille recouvre plus de 700 hectares : parcs, jardins, espaces verts de voirie, cimetières, squares... Ce patrimoine est en augmentation constante et permet d’offrir aux Marseillais un panel d’aménagements variés et ludiques.

Marseille possède aujourd’hui 58 parcs d’une superficie supérieure à 1 hectare, dont 16 de plus de 5 hectares : Longchamp, Émile-Duclaux (Pharo), Borély et Jardin botanique, parc balnéaire du Prado, Pastré, Maison Blanche, Colline Saint-Joseph, 26e Centenaire, Bruyères, Moline, Athéna, Espérance, Font Obscure, Séon, François-Billoux et Montgolfier.

Les parcs Borély, Bagatelle, Pastré, Valmer, Magalone, Maison Blanche, Saint-Cyr, Bruyères, Grand séminaire, François-Billoux et Brégante ont été réalisés sur les anciennes propriétés de grandes familles marseillaises.

Certains parcs ont un caractère patrimonial original notamment :

  • le parc Longchamp avec sa fontaine monumentale et ses fabriques,
  • le jardin de la colline Puget, le plus ancien jardin public de la ville,
  • le jardin du Pharo qui abrite le palais construit par Louis Napoléon pour l’impératrice Eugénie,
  • le parc balnéaire du Prado dont les hectares ont été conquis sur la mer,
  • ou encore le jardin de Corbières conçu comme un balcon sur la mer.

D’autres, plus récents, sont nés de la volonté municipale de ménager des "respirations" dans la densité du tissu urbain :

  • le parc du 26e Centenaire,
  • le parc Athéna,
  • le parc de la Moline
  • ou celui de la Corniche de Séon…

Ce patrimoine est complété par un maillage d’environ 273 squares et jardins. Ces espaces sont équipés de 132 aires de jeux qui proposent une gamme variée de structures ludiques permettant à tous de bénéficier de lieux de détente à proximité de leur domicile.

Ces espaces d’échanges et de rencontres jouent un rôle social important. Ils contribuent aussi à la création de corridors biologiques, qui assurent l’installation et la pérennisation en zone urbaine d’une faune et d’une flore, essentiels pour notre cadre de vie.

 

Infos pratiques

Horaires d'ouvertures et fermetures des parcs et jardins

À compter du 1er octobre 2020 et jusqu'au 31 mars 2021 inclus, les horaires d'ouverture sont les suivants : de 7h à 18h30 sauf cas particuliers ci-dessous :


Ouverts toute l'année de 6h à 21h

  • Parc Borély
  • Jardin du Pharo

Ouverts toute l'année 24/24h

  •  Parcs : Parc balnéaire du Prado (8e), Bonneveine (8e), Corbusier (8e), Pastré (8e),Valbarelle (8e), Colline Saint-Joseph (9e), Bruyères (10e), Vieux Moulin (10e), Mirabelle (12e), Athéna (13e), Marie du 13e, La Ravelle (13e), Saint-Théodore (13e),  Val Plan (13e), L'Espérance (14e), Font-Obscure (14e), Grand Séminaire (14e), Brégante (15e), Jougarelle (15e), L'Oasis (15e), Varella (15e),  Espace Mistral (16e), La Pelouque (16e).
     
  •  Jardins : Corinthe (6e), Lacédémone (6e), La Mathilde (9e), Micocouliers (10e), Saint-Marcel (11e ) 


Le jardin botanique en accès libre

Depuis le 18 juin 2020, le jardin botanique Edouard-Marie Heckel, qui est situé dans l’enceinte du Parc Borély est accessible gratuitement :

  • du mardi au dimanche inclus de 10 heures à 18 heures (sans interruption) 

Des visites guidées gratuites sont proposées, uniquement sur réservation auprès de Allo Mairie 3013 (numéro gratuit) :

  • Tous les  mercredis et samedis de 14h30 à 16h30 (durée de la visite : 2 heures).

Les groupes sont limités à 10 personnes (guide compris) avec une jauge globale de 50 personnes, en instantané, dans l’enceinte du jardin botanique .
Bien-entendu le port du masque est obligatoire.

 

À noter pour l'ensemble des parcs et jardins

  • L'évacuation du public débute 1/4 d'h avant l'heure de fermeture légale.
  • Les aires de jeux sont utilisables mais restent placées sous la responsabilité des parents, qui doivent s'assurer du respect des consignes sanitaires et notamment la distanciation physique.
  • les pique-niques sont autorisés dans les parcs publics sous condition du respect de la distanciation sociale, le regroupement ne doit pas être supérieur à 10 personnes.
  • En cas de circonstances exceptionnelles, notamment météorologiques, ou pour tout motif d'intérêt général, en particulier pour des raisons de sécurité, l'accès aux parcs et jardins publics peut être interdit partiellement ou en totalité et son évacuation décidée.
  • La circulation piétonne est prioritaire dans tous les espaces verts.
  • L'accès, la circulation et le stationnement de tout véhicule ou engin à moteur (thermique et/ou électrique), des cycles et de façon générale de tout véhicule susceptible de compromettre la sécurité et la tranquillité des promeneurs sont interdits (sauf dispositions contraires).
  • Pour des raisons de sécurité, les barbecues sont interdits dans les parcs et jardins marseillais. 
     

Peut-on prendre des photos à l'intérieur des parcs et jardins ?

  • oui, à titre privé
  • non, si c'est dans un but commercial. Dans ce cas, une autorisation est nécessaire.
    Elle doit être demandée au service Images et Médias – "Maison diamantée" – 3 rue de la Prison  – 13002 Marseille

Admission des animaux à l'intérieur des parcs et jardins

  • L’accès des animaux de compagnie est strictement interdit dans les parcs et jardins.
    Cependant, l’accès est autorisé dans certains espaces clos ou non clos. Les conditions d’accès sont, dans ce cas, affichées aux entrées des espaces concernés.
  • Les chiens de 2e catégorie doivent obligatoirement être tenus en laisse et muselés.
  • Les chiens de 1ère catégorie sont, quant à eux, strictement interdits.
  • Les chiens de personnes malvoyantes, d’assistance aux personnes en situation de handicap, des services de police et de sauvetage sont autorisés dans tous les espaces verts de la Ville de Marseille.

 

­­­

Un patrimoine vert unique reconnu au travers de plusieurs distinctions

Trois jardins remarquables

La cité phocéenne compte trois jardins remarquables (label décerné par le ministère de la Culture et de la Communication depuis 2005) :

  • Borély (8e),
  • Magalone (9e),
  • 26e Centenaire (10e).

Deux jardins classés au titre des monuments historiques

  • Parc Longchamp (4e)
  • Site archéologique du Port antique (1er) (également connu sous l’ancienne appellation de Jardin des Vestiges).

Huit jardins labellisés "ÉcoJardin" 

  • Central de Bonneveine et Bortoli (8e),
  • Colline Saint-Joseph (9e),
  • Saint-Cyr (10e),
  • La Buzine (11e),
  • La Moline (12e),
  • Athéna (13e)
  • L’Oasis (15e),

L'attribution du label "ÉcoJardin" reconnaît ainsi les efforts quotidiens entrepris depuis 2006, contribuant au retour de la nature en ville, à travers :

  • l'accroissement de l'utilisation de végétaux méditerranéens,
  • la suppression de produits phytosanitaires issus de la chimie de synthèse, 
  • la maîtrise de l'eau, 
  • l'accroissement de la biodiversité animale et végétale.

Marseille poursuit son objectif d’obtenir ce label, à terme, dans chaque arrondissement.

Par ailleurs, depuis 2007, Marseille détient 2 fleurs au Concours national des villes et villages fleuris.

 

Informations diverses sur les parcs et jardins marseillais

Arbres d'exception

Certains arbres ou groupes d'arbres, qu'ils soient sur le domaine public ou privé, méritent, de par leurs dimensions, leurs caractéristiques, leur histoire, leur situation ou leur rareté, d'être connus et répertoriés.

Les caractéristiques des arbres d'exception :

  • l'âge et les dimensions : ce sont surtout les arbres isolés qui peuvent atteindre de grandes dimensions et couvrir une grande surface qu'il conviendra de préciser.
    En principe, on retiendra comme critères, une circonférence de tronc au moins égale à 3 m ou une hauteur supérieure à 30 m.
     
  • l'aspect, la forme : les facteurs naturels, le vent, la sécheresse, le froid, la foudre, les tempêtes, les conditions édaphiques (relatives à la nature du sol) peuvent modifier, de manière spectaculaire,  l'aspect des arbres tel que le développement de formes rampantes, la nanification, l'obtention de formes tourmentées ou originales.
    La taille des arbres peut également modifier l'aspect des arbres et donner des sujets remarquables.
     
  • l'arbre peut aussi être remarquable du fait de son association avec une chapelle un oratoire, un puits, une source, des ruines, une plaque commémorative.
     
  • l'histoire, la référence : comme le Château d'If, l'arbre peut être le témoin de faits historiques ou d'oeuvres littéraires, picturales, cinématographiques, ceci en tant que tel ou - comme dans le cas précédent - comme repère géographique.
    Il peut avoir été planté par en l'honneur d'un personnage célèbre ou important.
    Il peut être l'un des premiers sujets plantés lors de l'introduction d'une nouvelle espèce ou variété.
     
  • la rareté de l'espèce : l'arbre peut au niveau du lieu, de la ville, du département, voire au-delà ou au niveau de la zone climatique, être le seul exemplaire connu d'une espèce donnée ou assez rare pour être, de ce fait, riche d'enseignements sur les conditions de son implantation ou sur ses propres caractéristiques.

La Direction des parcs et jardins, qui a pour missions la promotion, la gestion et la valorisation du patrimoine naturel et paysager marseillais ainsi que le maintien et la restauration de la biodiversité, a mis au point une fiche permettant le recensement des arbres d'exception sur le territoire marseillais.

Jardins partagés

Marseille compte 66 jardins partagés, pour une superficie totale de plus de 4 hectares. 18 d'entre eux sont signataires de la charte et conventionnés avec la Ville de Marseille.

Un jardin partagé est un espace collectif dont s’occupe un groupe d’habitants d’un quartier, sur un terrain plus ou moins délaissé, un square oublié, un pied d’immeuble, ou encore un espace en attente de projet.
Jardins d’agrément, jardins potagers, jardins pédagogiques, terrains de jeux ou tout cela à la fois, les jardins partagés favorisent les rencontres entre les générations et les cultures, réinventent les rapports entre voisins, facilitent les échanges d’expériences et de savoirs, et développent l’esprit de solidarité.