Environnement Environnement

Sécheresse : des mesures pour la protection des ressources en eau

Depuis octobre dernier, les précipitations étant inférieures à la normale sur la plus grande partie du département, après consultation du comité départemental de sécheresse, le préfet des Bouches-du-Rhône avait placé le département, le 1er avril, en vigilance sécheresse.

Au regard de la situation de sécheresse précoce qui touche le département, le préfet des Bouches-du-Rhône a pris plusieurs arrêtés préfectoraux qui placent : 

  • en état de vigilance l'ensemble du département ;
  • en état d'alerte et alerte renforcée l'Arc aval et amont ;
  • en état de crise l'Huveaune amont et aval et le Réal de Jouques.


L'arrêté préfectoral (n°85-2022) du  20 mai instaure l'état de crise sécheresse sur le bassin de l'Huveaune Aval.  Marseille est concernée pour les arrondissements suivants : 4e, 5e, 8e, 9e, 10e, 11e, 12e et 13e. Ce nouvel état renforce les restrictions d'utilisation de l'eau avec notamment  l'interdiction d'arrosage des pelouses et massifs fleuris, et la restriction de l'arrosage des jardins potagers, des arbustes et des arbres qui devra être limité à la tranche horaire de 20h à 7h.

Considérant la situation météorologique et la cinétique de tarissement des cours d'eau ainsi que les dernières données hydrométriques, la préfecture des Bouches-du-Rhône renouvelle ses recommandations d'adoption d'un comportement quotidien solidaire dans les usages de la ressource en eau

  • restreindre les usages secondaires (nettoyage des voitures, lavages extérieurs. . .) ;
  • réduire le lavage des voies et trottoirs au strict nécessaire de salubrité ;
  • réduire les consommations d'eau domestique ;
  • procéder à des arrosages modérés des espaces verts ;
  • adapter les plantations aux conditions climatiques de la région ;
  • anticiper sur les éventuelles restrictions futures.

Dans ce cadre, les restrictions sont plus importantes afin de préserver les ressources, conformément au plan d'action sécheresse du département des Bouches-du-Rhône avec une réduction des prélèvements de 40 %  et des mesures spécifiques pour les prélèvements d'eau à règlement agréé :

  • Irrigation agricole : pour les prélèvements sur les ressources locales, interdiction d’irriguer pour les agriculteurs entre 9h et 19h et réduction du volume de prélèvement de -20 % (hors ASA) ;
  • Usages industriels, commerciaux et artisanaux : réduction des volumes prélevés de 20 % sur les ressources locales et de 10 % sur la ressource maîtrisée ;
  • Arrosage :
    - Quelle que soit la ressource : interdiction de tout arrosage entre 9h et 19h ;
    - Prélèvements sur les ressources locales : réduction de 20 % des volumes pour l’arrosage des jardins potagers ;
  •  Lavage : quelle que soit la ressource
    - Interdiction de lavage pour tous les véhicules à l’exception des stations professionnelles ;
    - Interdiction des lavages à grande eau des voiries, terrasses et façades, lavages sous pression autorisés ;
  •  Piscines, spas et jeux d’eau : quelle que soit la ressource :
    - Interdiction de remplir les piscines et spas privés ;
    - Le remplissage des piscines et spas accueillant du public est soumis à l’autorisation du maire. La mise à niveau est autorisée pour des raisons sanitaires pour les piscines accueillant du public ;
    -  À l’exception de ceux à eau recyclée, les jeux d’eau sont interdits sauf raison liée à la santé publique ;
  • Plans d’eau, bassins : quelle que soit la ressource, mise à niveau seulement autorisée pour l’aquaculture et l’algoculture professionnelles ;
  • Fontaines : quelle que soit la ressource, fermeture sauf si elles fonctionnent en circuit fermé.

En conformité avec ces mesures de restriction, la Ville de Marseille a ainsi procédé à l'arrêt :

  • des jeux d'eau dans tous les parcs et jardins marseillais et l'irrigation de toutes les pelouses et les prairies ;
  • des fontaines fonctionnant en circuit ouvert. 
     

Une réglementation pour protéger la forêt méditerranéenne et ses promeneurs  

En été, les espaces forestiers sont plus exposés aux risques d’incendie. Aussi, pour protéger les promeneurs et les sites, l’accès y compris par la mer, la circulation, la présence de personnes dans les massifs forestiers et les travaux à proximité sont réglementés par l’arrêté préfectoral n° 13-2018-05-28-005 du 28 mai 2018 pour la période du 1er juin au 30 septembre.

Pendant cette période, l’accessibilité aux massifs est déterminée quotidiennement en fonction de la météorologie et de la sécheresse. Elle est cartographiée et rendue publique pour chaque massif et pour l’ensemble des communes concernées, vers 18 heures pour le lendemain, sur la page dédiée du site internet de la préfecture. Les jours positionnés en rouge marquent l'interdiction d'accès aux massifs.

 

Retrouvez les mesures préventives relatives aux incendies  : obligations légales de débroussaillement, les bons réflexes en cas d'incendie en cliquant sur le lien ci-dessous :

 

Calanques  : Un accès réglementé pour préserver la biodiversité et permettre l'intervention des secours

La circulation sur les voies d'accès aux calanques de Sormiou, Morgiou et Callelongue, est interdite, par arrêtés municipaux, à tous les véhicules à moteur, immatriculés ou non, qui ne possèdent pas une autorisation délivrée par la Ville de Marseille pendant certaines périodes de l'année. 

 

La calanque de Sugiton et des Pierres Tombées est victime d’une érosion très marquée liée à la surfréquentation. Pour protéger la calanque, le Parc national des Calanques limite le nombre de visiteurs tous les jours du 10 juillet au 21 août 2022. 

Durant ces périodes, l’accès n’est autorisé que sur réservation gratuite.
Ouverte à tous, la réservation s’effectue en ligne. Pour réserver, rendez-vous sur la plateforme dédiée à partir du 23 juin à 9h où vous trouverez également des explications détaillées sur ces mesures.