Education Education

La situation dans les crèches municipales et les écoles publiques

Infos mises à jour le 22 octobre à 16h20

Le département des Bouches-du-Rhône a été placé en zone de circulation active du virus par la Préfecture des Bouches-du-Rhône jusqu'au 30 octobre inclus.

Face à cette situation sanitaire inédite, et dans un souci de transparence et d'information en temps réel des familles, la Ville de Marseille a décidé de mettre en place un suivi, accessible à tous, des fermetures et réouvertures au sein des 58 crèches municipales et des 470 écoles publiques de la ville. Ces informations sont données en lien avec l'Agence Régionale de Santé (ARS), la Caisse Primaire d'Assurance maladie (CPAM13), l'Education nationale et le Bataillon de marins-pompiers de Marseille.

Vous trouverez également sur cette page, les fermetures de crèches municipales, d'écoles publiques ou de restaurants scolaires liées à des mouvements sociaux.

 

Situation en cours au sein des crèches municipales 

  • Crèche de la Butte des Carmes (2e)
    2, rue des Grands Carmes
    Ouverture partielle de l'établissement suite à mouvement de grève vendredi 23 octobre (fermeture des sections BB et Grand 1)
     
  • Crèche des Chartreux (4e)
    51, rue François Scaramelli
    Fermeture de l'établissement suite à mouvement de grève vendredi 23 octobre
     
  • Crèche du Rouet (8e)
    5, Rue Benedetti
    Covid-19 - Fermeture de l'établissement à compter du 16 octobre
    Réouverture jeudi 22 octobre
     
  • Crèche Saint-Loup (10e)
    63, chemin de la Valbarelle à Saint-Marcel
    Ouverture partielle de l'établissement suite à mouvement de grève vendredi 23 octobre (fermeture des sections BB et Moyen)
     
  • Crèche Rose Frais-Vallon (13e)
    9, impasse Ravel
    Ouverture partielle de l'établissement suite à mouvement de grève vendredi 23 octobre (fermeture de la section Grand BB)

     

Situation en cours au sein des écoles publiques 

Vacances scolaires

Vacances scolaires

Vacances scolaires

Vacances scolaires

Vacances scolaires

Vacances scolaires

Vacances scolaires

Vacances scolaires

Vacances scolaires

Vacances scolaires

Vacances scolaires

 

  • Ecole  maternelle et élémentaire Camoins
    11 montée d'Eoures
    Covid-19 - Fermeture à la demande de l'ARS à compter du 12 octobre
    Réouverture à confirmer.

     

Vacances scolaires

Vacances scolaires

 

 

  • École élémentaire Rose-Sauvagine
    Avenue Merleau-Ponty
    Covid-19 - Fermeture à la demande de l'ARS à compter du 16 octobre
    Réouverture à confirmer.

Vacances scolaires

 

 

  • École élémentaire Saint-Joseph Les Micocouliers
    8 boulevard Roland Dorgelès
    Covid-19 - Fermeture à la demande de l'ARS à compter du 16 octobre
    Réouverture à confirmer.

     
  • École maternelle Saint-Joseph Les Micocouliers
    8 boulevard Roland Dorgelès
    Covid-19 - Fermeture à la demande de l'ARS à compter du 16 octobre
    Réouverture à confirmer.

Vacances scolaires

Vacances scolaires

 

Pourquoi certaines écoles ou restaurants scolaires doivent fermer leurs portes en cette période de crise sanitaire ?

Pierre HUGUET, adjoint à la Maire en charge de l'éducation et des cantines scolaires répond aux questions les plus fréquentes des parents marseillais :

 

Protocole sanitaire mis en place lors d'un cas avéré de COVID-19 au sein de l'équipe enseignante, du personnel municipal ou des enfants accueillis 

Très encadré, le procotole sanitaire définit plusieurs scenarii, mis en place par la Ville de Marseille sous le contrôle et l'autorité de l'Agence Régionale de Santé (ARS),  l'Education nationale et le Bataillon de marins-pompiers de Marseille et conformément aux consignes ministérielles en vigueur des modes d'accueil du jeune enfant :


Dans les crèches municipales

La crèche ferme immédiatement.

Les parents de la crèche sont avertis et le(s) enfant(s) concerné(s) sont isolés le temps recommandé, tout comme les agents qui ont été à leur contact.

Puis, le nettoyage de la crèche est mis en place, en application du protocole défini : 

  • désinfection de section et de l’établissement avec des produits virucides 
  • mobilisation du Bataillon de marins-pompiers de Marseille, afin de faire des tests de prélèvement de surface pour vérifier la présence ou non de trace du virus dans tout l'établissement. Si des traces apparaissent, une opération de décontamination sera prévue avec une entreprise spécialisée.


À NOTER : 

  • La température des enfants est prise chaque matin à leur arrivée à la crèche
  • ​Le port du masque est obligatoire pour les professionnels en présence des enfants, tout au long de la journée.


Dans les écoles publiques

La Ville de Marseille en concertation avec l'Education nationale met en place le protocole suivant :

  • désinfection de la classe avec des produits virucides 
  • mobilisation du Bataillon de marins-pompiers de Marseille, afin de faire des tests de prélèvement de surface pour vérifier la présence ou non de trace du virus dans tout l'établissement. Si des traces apparaissent, une opération de décontamination sera prévue avec une entreprise spécialisée
  • les personnes contacts sont isolées le temps recommandé et invitées à se faire tester.

Le protocole sanitaire défini par l'Agence Régionale de Santé (ARS), prévoit la fermeture immédiate de la classe. Les parents de l'école sont avertis et les enfants de la classe sont isolés le temps recommandé, tout comme les agents ou enseignants qui ont été à leur contact. Puis, le nettoyage de l'école est mis en place, en application du protocole défini par les autorités : 

  • désinfection de la classe et l’établissement avec des produits virucides 
  • mobilisation du Bataillon de marins-pompiers de Marseille, afin de faire des tests de prélèvement de surface pour vérifier la présence ou non de trace du virus dans tout l'établissement. Si des traces apparaissent, une opération de décontamination sera prévue avec une entreprise spécialisée.

Le protocole sanitaire défini par l'Agence Régionale de Santé (ARS), prévoit la fermeture immédiate de l'école pour une période de 7 jours.
Les parents de l'école sont avertis et les enfants de la classe sont isolés le temps recommandé, tout comme les agents ou enseignants qui ont été à leur contact.

Puis, le nettoyage de l'école est mis en place, en application du protocole défini par les autorités : 

  • désinfection de la classe et l’établissement avec des produits virucides 
  • mobilisation du Bataillon de marins-pompiers de Marseille, afin de faire des tests de prélèvement de surface pour vérifier la présence ou non de trace du virus dans tout l'établissement. Si des traces apparaissent, une opération de décontamination sera prévue avec une entreprise spécialisée.

Des agents mobilisés au quotidien dans les crèches municipales et les écoles publiques pour faire respecter le protocole sanitaire

Les agents de la Ville de Marseille appliquent strictement les consignes gouvernementales afin de permettre à tous les enfants et personnels des crèches et écoles marseillaises d'être accueillis, apprendre et de travailler dans les meilleures conditions possibles d'hygiène et de sécurité.

 

 

 

 

FAQ : les questions que vous vous posez

  • Pour protéger les enfants, les équipes enseignante et le personnel municipal, la Ville de Marseille met à disposition du gel hydroalcoolique, du savon et des masques dans l'ensemble des écoles.  
  • Mise en place d'un dispositif permettant de réagir face à un cas covid avéré au sein du personnel. Ainsi, des "référents covid" sont présents dans les services et ont reçu une formation spécifique.  Un centre de dépistage spécifique, unique en France, a été ouvert pour les agents municipaux.
  • Protocole de désinfection rapide en cas de présence d'un cas avéré de covid dans une école avec intervention du Bataillon de marins-pompiers pour effectuer des prélèvements de surface. En cas de résultat positif, il est procédé à la décontamination de l’école avec le concours d'une société spécialisée.

Un premier plan de recrutement de 120 agents pour les écoles (responsable de restauration, ATSEM, agent d’entretien) a été lancé. À date, l’essentiel des recrutements a été réalisé avec plus de 100 recrutements effectifs. Ces personnels arrivent dans les écoles au fur et mesure en raison des délais légaux (visite médicale, contractualisation, etc.).

  • L'objectif de la municipalité : un ATSEM (Agent territorial spécialisé en maternelle) par classe + reconstitution d’un corps d’agents volants pour pallier aux éventuelles absences.

  • 256 ASIC (Agent de service de surveillance inter-cantine) sont en cours de recrutement. 229 d'entre eux ont déjà pris leur fonction.
  • Augmentation du temps de travail de 160 agents de surveillance interclasse (contrat de 10h semaine passé à 28h) pour effectuer des tâches d’agents d’entretien.
  • Mobilisation des animateurs du service jeunesse et des mairies de secteur.
  • Recours temporaire à des sociétés privées pour soutenir les équipes municipales dans les écoles. 30h de ménage par école et par jour.

  • Le protocole sanitaire établi par le Ministère de l’Éducation nationale pour la rentrée 2020 prévoit des repères pour l’organisation des différents temps de l’école à partir des recommandations du 7 juillet 2020 faites par le Haut Conseil de la Santé Publique. Il implique - pour le temps cantine - la limitation du brassage des groupes et des recommandations pour le service (gestion des couverts, des brocs, désinfection…).
  • Dans certaines écoles, selon la configuration du restaurant et le nombre d’élèves, il a fallu étendre les horaires de 11h à 14h. Cet aménagement a été pris en accord avec la Direction des services départementaux de l’Éducation nationale.
    Dans les écoles, il doit se mettre en place en concertation avec les responsables de restauration et le directeur.

  • Même si un préavis de grève est déposé plusieurs jours avant, tout agent de la fonction publique territoriale a la possibilité de se déclarer gréviste le jour-même car il revient à l’administration de constater que son agent est gréviste.
    Malgré cette contrainte, nous effectuons des remontées d'information par école pour transmettre (dans la mesure du possible) une information fiable aux parents - 24h avant la grève - afin qu’ils puissent s’organiser au mieux.