Se déplacer Se déplacer

1 000 vélos électriques déployés sur tout le territoire

La Ville de Marseille contribue à améliorer et diversifier l'offre de mobilité de ses habitants et de ses visiteurs avec des services partagés et décarbonés.
Pour offrir sur le littoral une alternative au bus mais surtout à la voiture, la Ville de Marseille teste cet été un service de vélo électrique en libre-service.

En complément des trottinettes électriques déjà déployées, 1 000 vélos électriques en libre-service font leur entrée à Marseille, pour une expérimentation de 4 mois.

Dès le dimanche 23 mai, à l'occasion de la première édition de "La voie est libre", une journée sans voitures sur la Corniche et l’Estaque-Plage, les Marseillaises et les Marseillais ont pu profiter de la Corniche, du littoral à l’Estaque à vélo électrique, libérés de la circulation automobile.

C'est l'opérateur Lime, leader de la micromobilité en France et en Europe, qui a été retenu par la Ville de Marseille.

 

Où trouver les stations ?

Contrairement aux trottinettes, les vélos électriques devront être pris et déposés sur des stations préalablement géolocalisées. Les périmètres pourront évoluer selon leur fréquentation.

Les stations Lime devraient venir compléter le maillage des stations de métro comme le rond-point du Prado et les stations Le Vélo de la Métropole Aix-Marseille-Provence, en se rapprochant des Calanques et de l’Estaque-Plage.
 

Comment procéder ?

Quel est le coût de la prestation ?

  • 1 euro de déblocage
  • puis 0,20 euro par minute
     

Conseils de sécurité

  • empruntez les pistes cyclables dans la mesure du possible. Elles réduisent les accidents de 90%, ce qui vous permet de vous concentrer pleinement sur votre route,
  • roulez de manière responsable. Rester prudent en circulant peut contribuer à éviter les accidents,
  • ralentissez en descente,
  • portez des vêtements réfléchissants dans l’obscurité,
  • ne roulez pas après avoir consommé de l'alcool.
     

Quelle est la différence entre vélo électrique et VAE ?

Il est important de distinguer le vélo électrique et le vélo à assistance électrique (VAE).

  • Le vélo électrique peut fonctionner comme un scooter. Vous tournez la manette des gaz et le moteur électrique se met en marche sans que vous n'ayez à pédaler. Il peut atteindre une vitesse maximale de 45 km/h.
    Le vélo électrique est du point de vue légal, considéré comme un 50 cm3 à moteur thermique. Il doit donc être homologué par les mines, être assuré, le conducteur doit porter un casque et il n'a pas le droit de rouler sur les pistes cyclables.
    Pour résumer, le vélo électrique est une mobylette. Sa dangerosité est équivalente à celle d'un 50 cm3.
  • Le vélo à assistance électrique, en revanche, reste un vélo, même s'il désigne parfois des biporteurs ou triporteurs dont le poids peut atteindre les 80 kg. Il ne subit pas les contraintes du vélo électrique mais en contrepartie, il ne doit pas être dangereux à utiliser sans casque et respecter des règles.