Santé Santé

La Ville de Marseille aux avant-postes de la crise sanitaire

Depuis plus d'un an, la pandémie de Covid-19 frappe notre pays et notre ville nous contraignant qui s'adapter en permanence aux nouvelles contraintes sanitaire du Gouvernement.
Fourniture de masques, tests de dépistages, vaccinations, aides aux plus démunis, aides aux commerçants : la Ville de Marseille se tient aux avant-postes de la lutte contre la Covid-19 déployant ses agents mais également les équipes du Bataillon de marins-pompiers de Marseille (BMPM) – dont elle a la tutelle avec la Marine nationale – pour mettre en place des actions qui ont souvent reconnues comme modèles ensuite.

 

Mise en place de centres de vaccination contre la Covid

Consciente que la vaccination est un élément clé pour permettre au pays de sortir de la crise sanitaire et économique provoquée par la pandémie de Covid-19, la Mairie de Marseille a déployé son plan municipal de vaccination dès lundi 18 janvier 2021.

Marseille compte actuellement une quinzaine de centres de vaccinations dont quatre mis en place et gérés par la Mairie de Marseille en partenariat avec l'Agence Régionale de Santé (ARS)le Bataillon de Marins-Pompiers de Marseille (BMPM)l'Assistance Publique- Hôpitaux de Marseille (APHM) 
 

Au Stade Vélodrome et à Chanot

Le 15 mars 2021, la Ville de Marseille a ouvert – au Stade Orange Vélodrome – le plus grand centre vaccinal du département des Bouches-du-Rhône

Depuis le 15 avril 2021, ce centre de vaccinal est désormais composé de deux sites :

  • le site Stade Orange Vélodrome consacré à l’injection de la première dose
     
  • ​et le site du Parc Chanot consacré à l’injection de la seconde dose (Palais de l’Europe - Hall 8).
    Le parc Chanot est desservi par le métro (Rond-Point du Prado) et de nombreuses lignes de bus.
    L'entrée piétons se fait par la porte E (Allées Ray Grassi) et les portes A (rond point-du Prado) et B (Square P. Mélizan) peuvent accueillr piétons et véhicules. Le parking Chanot est payant (sauf ambulances) mais vous pouvez vous garer gratuitement sur le parking P4 (Esplanade Ganay) du Stade Orange Vélodrome.
    Le site est accessible aux personnes à mobilité réduite.

En fonction des livraisons de doses de vaccins, ce mégacentre vaccinal peut pratiquer jusqu'à 2 500 vaccinations quotidiennes et devrait pouvoir prochainement atteindre les 5 000 doses (soit 30 000 injections par semaine), Vélodrome et Chanot cumulés.

​Ces deux sites ont été mis en place avec les partenaires cités plus haut ainsi que les 16 Communautés Professionnelles de Santé (CPTS), la SAFIM, et avec le soutien d’OM Fondation et de l'Orange Vélodrome.

 

Un centre de dépistage également présent 

Le grand centre de dépistage situé au cœur du Parc Chanot continue de fonctionner. Jusqu'à 1 500 tests quotidiens y sont réalisés, avec des résultats dans l'heure pour les antigéniques et en 24 heures pour les PCR.
Il est possible d'y accéder à pied (entrée A – Palais des congrès) ou en voiture (en drive, entrée C – Rue Raymond-Teisseire), avec prise de rendez-vous préalable en ligne sur provence.synlab.fr

 

Trois autres centres vaccinaux

Trois autres centres de vaccination ont été mis en place par la Mairie de Marseille et ses partenaires :

Depuis le lancement de la campagne vaccinale en janvier, plus de 75 000 injections ont pu être effectuées dans les 4 centres de vaccination municipaux mis en place par la Mairie de Marseille. 

 

Organisation de tests de dépistages gratuits 

À la demande de la municipalité, le Bataillon de marins-pompiers (BMPM) - en partenariat avec l'IHU Méditerranée Infections – propose régulièrement des campagnes de dépistage de la Covid-19. 
Plus de 23 000 tests de dépistage ont ainsi été réalisés par le Bataillon depuis le début de l'épidémie tant sur la voie publique (tests gratuits et sans rendez-vous dans différents barnums spécialement montés) qu'auprès des résidents d'EHPAD, du CCAS, des foyers... mais aussi dans les établissements scolaires du primaire. Dans les écoles publiques, le BMPM intervient également pour des désinfections curatives approfondies dans les établissements présentant des cas ou des suspicions de Covid, mais également pour des actions de sensibilisation au bon port du masque et aux gestes barrières.

 

Distribution de masques gratuits 

La Ville de Marseille a distribué gratuitement plus d'un million et demi de masques homologués répondant ainsi à la demande d'environ 203 000 foyers, de personnes isolées, d'associations et de bénéficiaires du Centre communal d'action social (CCAS).
Ainsi, près de 100 000 masques ont notamment été remis aux structures du secteur sanitaire et social (dont le CCAS). 20 000 autres masques ont été envoyés par voie postale à près de 3 500 foyers de personnes isolées ou dans l'incapacité de se déplacer.
La Ville de Marseille a mobilisé plus de 1 200 agents sur les 50 sites de distribution et sur la plateforme téléphonique dédiée.

700 000 masques ont été mis à disposition des écoliers marseillais pour faire face à la décision gouvernementale de rendre obligatoire le port du masque aux enfants à partir de 6 ans dans les écoles.
La Mairie de Marseille a décidé d’acheter des masques "enfants" afin de dépanner les petits écoliers en cas d'oubli, de perte ou de détérioration de leur propre masque au cours de la journée. La municipalité a ainsi voulu accompagner et soutenir les familles marseillaises au-delà même de ses obligations. 

 

Analyse des eaux usées pour suivre l'évolution de l'épidémie

Lutter contre le virus c'est aussi essayer d'anticiper son évolution. Le Bataillon de marins-pompiers de Marseille a développé une technique – unique en Europe (à l’exception des Pays-Bas) – qui permet d'évaluer l'évolution de l'épidémie de Covid-19 dans notre ville à travers l'analyse de nos eaux usées. Grâce à une quarantaine de prélèvements hebdomadaires dans une dizaine d'endroits de la ville, on mesure la densité de charge virale présente par secteur et on peut ainsi cibler des actions sur les secteurs les plus touchés (organisation de tests de dépistages par exemple). Il s'agit, en quelque sorte, de précéder l'épidémie et non pas de la suivre pour essayer de prendre le virus de vitesse.

 

Vaste mobilisation dans les écoles primaires

Priorité de la nouvelle municipalité, les écoles publiques marseillaises font l'objet d'une grande attention dans le contexte épidémique en cours. Outre la mise à disposition de 700 000 masques gratuits pour les écoliers (comme évoqué plus haut), la Mairie de Marseille a deployé des mesures sanitaires et mobilisé du personnel municipal pour préserver la santé des petits Marseillais :

  • approvisionnement régulier des écoles en gels, savons et serviettes d’essuie mains ;
  • redéploiement de 150 renforts solidaires d’autres services municipaux ;
  • élargissement des horaires de travail d’une centaine d’agents de surveillance inter-classe (ASIC) ;
  • recrutement de 490 agents des écoles ;
  • mise en place de dispositifs de tests rapides à destination de ses agents et des enseignants avec l’appui du Bataillon des marins-pompiers (comme évoqué plus haut) ;
  • augmentation de la présence des policiers municipaux devant les établissements pour faire respecter les gestes barrières et renforcer la sécurité
     
  • En savoir plus


Les étudiants marseillais n'ont pas été oubliés

À l'heure où les étudiants marseillais subissent durement les conséquences de la crise santaire en cours, la Ville de Marseille a voulu leur apporter sa solidarité alors même que beaucoup d'entre eux disposent de peu de moyens pour assurer leur quotidien et se retrouvent parfois en grande précarité. Avec ses partenaires associatifs, la Ville de Marseille participe ainsi à plusieurs dispositifs d'aide comme la distribution de colis alimentaires (chaque colis équivaut à environ une semaine de provisions) ou encore la mise à disposition de protections périodiques gratuites pour les étudiantes.

Solidarité envers les plus démunis 

Avec le souci  permanent de protéger l’ensemble des Marseillais et particulièrement les plus fragilisés face à la crise épidémique, la Ville de Marseille mobilise plus que jamais son service de Samu Social dans ses missions d’assistance aux personnes les plus démunies et sans hébergement. Ainsi, les distributions alimentaires ont été doublées. Des bouteilles d'eau, des masques sanitaires ou encore des vêtements sont également distribués régulièrement.
Un accès renforcé à l'hygiène a été organisé avec la mise à disposition (8h par jour) des douches et toilettes du gymnase Ruffi (3e) pour que les plus précaires puissent faire leur toilette. Des kits d'hygiène leur sont distribués.
Des places d’hébergement d’urgence supplémentaires ont été ouvertes pour les personnes sans-abri et les femmes victimes de violence.

 

Solidarité envers nos aînés

Pendant la crise sanitaire, le Centre Communal d'Action Sociale (CCAS) a mis en place de nombreuses actions en direction des personnes fragiles de plus de 60 ans afin de favoriser le maintien à domicile et les soins infirmiers. Ainsi les dispositifs de portage de repas, d'aide à domicile, de veille téléphonique, de soins infirmiers ont été renforcés.

Le nouveau numéro d'appel "Veille Infos Sociale" – 04 86 94 47 60 – a été mis en place pour les seniors marseillais et les personnes isolées pour les accompagner au quotidien dans le contexte sanitaire actuel. Il est ouvert 7j/7 de 9h à 17h.

Dans les résidences autonomie, une aide médico-psychologique a été organisée afin d’accompagner les résidents pendant cette période d’isolement.

 

Un outil au service des commerçants et des consommateurs

Dans un contexte économique très tendu, la Ville de Marseille – en concertation avec les associations de commerçants et la Chambre des Métiers et de l'Artisanat Provence-alpes-Côte d'Azur –  a mis en ligne un site web de présentation de produits locaux pour soutenir les commerces de proximité et inciter les Marseillaises et les Marseillais à consommer local, notamment pendant la crise sanitaire.


 

Des allègements pour soutenir les entreprises et commerçants impactés par la crise sanitaire

Afin de soutenir les structures les plus fragiles impactées par la crise sanitaire, la municipalité a accordé des mesures d’exonération de loyers et redevances – perçus par la Ville de Marseille – pour les entreprises, commerces et associations contraints de fermer ou de réduire très fortement leur activité.
Par ailleurs, le conseil municipal a également décidé que les commerçants, les cafetiers et les restaurateurs qui ne peuvent exploiter leur terrasse (ou étalage) – pendant la période de fermeture des commerces liée à la crise sanitaire en cours – n’auront pas à acquitter la taxe correspondante.

 


Vous informer : notre priorité !

Avec l'évolution fréquentes des mesures sanitaires, la population doit s'adapter régulièrement à de nouvelles mesures ou contraintes. Marseille.fr regroupe toutes les informations importantes à connaître dans une actualité dédiée à la situation sanitaire en cours. Vous y trouverez les dernières décisions du Gouvernement et l'essentiel des informations qui impactent votre quotidien : couvre-feu, attestions, déplacements, scolarité, pratique sportive, services publics, commerces, maisons de retraite, cérémonies civiles ou religieuses.... à travers une foire aux questions.

Depuis le début de la crise sanitaire, le centre d'appels Allô Mairie est plus que jamais mobilisé pour vous accompagner et vous renseigner dans vos démarches ou vos interrogations liées à la crise sanitaire ou toute autre question.
L'appel au 3013 est gratuit, du lundi au vendredi de 8h à 18h30 et le samedi de 7h30 à 17h30.