Santé Santé

Covid : quatre centres de vaccination mobilisés par la Ville de Marseille vous accueillent actuellement

Dernière mise à jour : 29 juillet 2021


La vaccination est considérée comme un axe essentiel de la lutte contre l'épidémie de Covid.
Gratuite et non obligatoire, elle vient de commencer en France suivant les étapes recommandées par la Haute Autorité de Santé (HAS).

À ce jour, quatre centres de vaccination sont proposés et gérés par la Mairie de Marseille avec la mobilisation exceptionnelle du Bataillon de Marins-Pompiers de Marseille, des communautés territoriales des professionnels de santé (médecins et infirmers libéraux) aux côtés des services municipaux de santé, de l'Agence Régionale de Santé (ARS), de l'Assistance Publique- Hôpitaux de Marseille (APHM) et de l'État.

Face à la circulation du variant Delta et la reprise de l’épidémie, la Ville de Marseille se mobilise pour faciliter l’accès à la vaccination.

 

La Mairie de Marseille propose actuellement quatre centres de vaccination pour les Marseillais(es) volontaires
 

Vaccinodrome du Palais des Sports

81 boulevard Teisseire - 9e
Métro Ligne 2 : Sainte-Marguerite - Dromel 
Accès

  • Ouvert du lundi au samedi de 8h50 à 17h10.
     

Vaccinodrome de la rue Louis Astruc 

23 rue Louis Astruc - 5e
Tramway 1 (arrêts Camas ou George)
Métro 1 : station Timone 
Accès 

  • Ouvert du lundi au jeudi de 8h à 12h et de 13h à 16h


Vaccinodrome du Parc François Billoux (Mairie des 15/16)

246 rue de Lyon - 15e
Bus 25, 70, B2

Accès 

  • Ouvert du lundi au samedi de 9h à 16h (attention le centre fermera le 31 juillet au soir).
     

Vaccinodrome Grand Littoral

11 avenue de Saint Antoine - 15e
Centre commercial Grand Littoral
Parking du haut, entrée porte 4.

Bus 25, 96, 98, L089
Accès 

  • Ouvert du lundi au samedi de 9h à 14h. 


Important

Pour ces quatre centres de vaccination, la prise de rendez-vous n'est plus obligatoire mais reste recommandée pour éviter des files d'attentes :

  • Les deux parents doivent donner leur accord pour que leur enfant puisse être vacciné. Pour cela, ils doivent télécharger, imprimer et signer une attestation disponible sur le site du ministère de la Santé.

  • Un des parents au moins doit être impérativement présent au moment de la vaccination. Il s’engage sur l’honneur à ce que le parent cotitulaire de l’autorité parentale ait bien donné son autorisation.

  • Le mineur devra être muni de sa carte vitale et d'une pièce d'identité.

  • Lors de l’entretien préparatoire à la vaccination, le mineur reçoit une information claire et adaptée à son âge sur les incertitudes liées à la maladie, sur le vaccin lui-même et sur son efficacité à moyen et long terme.
    L’administration du vaccin est alors conditionnée au consentement libre et éclairé du mineur concerné. Ce recueil du consentement doit être recueilli à l’oral, pendant l’entretien préparatoire à la vaccination, par le professionnel de santé. 

 

Les questions que vous vous posez 

Les résultats des études des "candidats vaccins" (vaccins qui ont passé toutes les phases de tests) montrent que la vaccination permet de réduire significativement les formes graves et la mortalité due au virus.
Couplé avec les gestes barrières, le vaccin contribue à maîtriser la propagation de l'épidémie et à terme, d'espérer un retour à une ville normale. 

Le déploiement de la vaccination se fait progressivement avec une priorité donnée aux publics les plus vulnérables au virus et les plus susceptibles de développer des formes graves de la maladie


Les personnes concernées actuellement par la vaccination

  • La vaccination est désormais ouverte à l'ensemble de la population de 18 ans et plus sans restrictions.

  • Les mineurs de 16-17 pourront bientôt choisir de se faire vacciner sans nécessité d'avoir une autorisation parentale (début août avec l'entrée en vigueur de la loi adoptée au Parlement dans la nuit du 25 juillet).
     
  • Pour les 12 à 15 ans, la vaccination se fait sous conditions.
    ■ Les deux parents doivent donner leur accord pour que leur enfant puisse être vacciné. Pour cela, ils doivent télécharger, imprimer et signer une attestation disponible sur le site du ministère de la Santé.
    ■ Un des parents au moins doit être impérativement présent au moment de la vaccination. Il s’engage sur l’honneur à ce que le parent cotitulaire de l’autorité parentale ait bien donné son autorisation.
    ■ Le mineur devra être muni de sa carte vitale et d'une pièce d'identité.
    ■ Lors de l’entretien préparatoire à la vaccination, le mineur reçoit une information claire et adaptée à son âge sur les incertitudes liées à la maladie, sur le vaccin lui-même et sur son efficacité à moyen et long terme. L’administration du vaccin est alors conditionnée au consentement libre et éclairé du mineur concerné. Ce recueil du consentement doit être recueilli à l’oral, pendant l’entretien préparatoire à la vaccination, par le professionnel de santé. 
     
  • Plus d'infos sur la vaccination Covid sur le site Vaccination Info Service

À noter 

  • Vaccins Pfizer-BioNTech et Moderna : la deuxième dose peut désormais être administrée entre 21 et 49 jours suivant la première injection.
  • AstraZeneca : pour les personnes de 55 ans et plus, la deuxième dose doit être administrée entre 9 à 12 semaines après la première injection. Les personnes de moins de 55 ans ayant déjà reçu une première dose d’AstraZeneca devront recevoir une deuxième dose Pfizer-BioNTech ou Moderna, 12 semaines après la première injection.
  • Johnson & Johnson (Jansen) : une seule dose est nécessaire pour ce vaccin
  • Il n'est pas nécessaire, à ce stade, de vacciner systématiquement les personnes ayant déjà été infectées. Cependant, ces personnes peuvent être vaccinées – si elles le souhaitent – après échange avec le médecin. Dans ce cas, il faut respecter un délai minimal de 3 mois après le début des symptômes avant de procéder à la vaccination et ne pas la pratiquer s'il y a des symptômes persistants.
  • L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) met en place un dispositif spécifique de surveillance renforcée des effets indésirables des vaccins anti Covid-19.
  • Les professionnels de santé comme les personnes vaccinées peuvent signaler tout effet indésirable remarqué à la suite d'une vaccination sur signalement-sante.gouv.fr .

Engagée dans la lutte contre le virus, la Ville de Marseille se mobilise et met en place des centres de vaccination afin de préserver la santé de ses habitants.

Munissez-vous de votre carte vitale et d'une pièce d'identité.
Sur place, un médecin vous fera remplir un questionnaire très simple – visant à vérifier que la vaccination puisse se dérouler normalement et dans de bonnes conditions 

  • Soit via la plateforme Maiia
  • Soit auprès du centre d'appel "Allô Mairie" au 3013 (appel gratuit) (selon le calendrier vaccinal en vigueur).

IMPORTANT :  lorsque vous prenez votre rendez-vous via sante.fr pour votre première injection, réservez aussi votre deuxième rendez-vous (21 jours minimum après la première injection).

Outre les centres de vaccination, il est également possible de se rapprocher de son médecin, son pharmacien ou son dentiste pour savoir s'ils vaccinent dans leur cabinet ou leur officine.
De nombreux autres professionnels de santé sont habilités également à vacciner mais, pour la plupart, uniquement au sein d'un centre de vaccination.

La vaccination n'est pas obligatoire. Elle repose sur une décision partagée entre le patient et son médecin. Ainsi, le consentement du patient doit être recueilli au préalable et tracé dans son dossier médical.

Les vaccins sont achetés par l'Agence nationale de santé publique qui assure leur mise à disposition à titre gratuit. En effet, un décret du 31 décembre 2020 prévoit pour tous, la prise en charge intégrale des consultations pré vaccinales et de vaccination, ainsi que des frais d'injection du vaccin. Les non assurés sociaux bénéficient d'une dispense d'avance de frais.

Oui, pour la plupart des vaccins, une deuxième dose de vaccin est nécessaire à une échéance de 21 jours minimum pour les vaccins Pfizer et Moderna. Pour le vaccin AstraZeneca, les délais sont de 9 à 12 semaines.
Une seule dose est nécessaire pour le vaccin Janssen (Johnson & Johnson).

Les modalités vous seront précisées lors de votre première prise de rendez-vous ou lors de la première vaccination.

En l'état actuel des connaissances, le meilleur taux de protection est 15 jours après la 2e injection, les vaccins disponibles ou en cours de développement réduisent la gravité des symptômes mais pas la contagiosité. Il faut donc continuer à s'isoler en cas de test positif, en cas de contact avec une personne positive ou en cas de symptômes.

Il faut aussi continuer à appliquer scrupuleusement les gestes barrières et à porter le masque en lieu clos, même pour les personnes vaccinées.

Et pour aller plus loin...