Marseille

Allocution de Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille - 20 mai 2020

Au terme de 10 jours de déconfinement, Jean-Claude Gaudin a voulu s'adresser à nouveau aux Marseillaises et aux Marseillais dans un enregistrement vidéo : 

" Chères Marseillaises, chers Marseillais, 
 
Le déconfinement dans lequel nous sommes engagés depuis dix jours est long et complexe mais nous  avançons progressivement avec la sécurité sanitaire de chacun d’entre vous comme priorité permanente. 
 
C’est pourquoi j’ai voulu que la Ville de Marseille puisse offrir à chacun d’entre vous deux masques lavables et renouvelables, ainsi qu’un masque chirurgical.  
Commander près de deux millions de masques, les acheminer jusqu’à Marseille et vous les distribuer est une opération inédite et difficile. Près de 1 000 agents municipaux y sont engagés et je les en remercie du fond du coeur.

Et si l’informatique nous joue encore quelques tours après la cyberattaque dont nous avons été victimes, pour donner à chacun le bon rendez-vous au bon endroit, notre dispositif fonctionne et s’améliore sans cesse.
Au week-end dernier, nous avions d’ailleurs déjà reçu près de 180 000 demandes et distribué près de 130 000 masques.
 
Pour la première phase de la rentrée scolaire, je voulais aussi que tout soit bien préparé. Tout était prêt : plus de 1 500 agents municipaux étaient présents, dans des écoles nettoyées et désinfectées tous les jours, avec le matériel d’hygiène nécessaire. 

Nous avons ainsi ouvert 404 de nos 470 écoles. Seuls, des impératifs sanitaires ou l’absence d’inscription d’élèves nous ont conduits à ne pas ouvrir les autres. C’est pour les mêmes exigences de sécurité sanitaire des enfants, des personnels et des enseignants, que nous accueillerons les élèves de la 2ème phase de la rentrée scolaire le 2 juin plutôt que le 25 mai.
Je comprends l’inquiétude de certains parents et leurs réticences à envoyer parfois leurs enfants à l’école. Mais les faits sont là, et ils sont encourageants parce qu'ils font retrouver la confiance. 

Ces conditions de sécurité, nous les appliquons pour l’ouverture progressive de nos marchés publics, en commençant par le secteur alimentaire et les fleuristes. Nous les appliquerons de même pour permettre, toujours début juin, un accueil sécurisé sur les plages auquel nous travaillons déjà comme les années précédentes.
 
La vie collective, vous le voyez, reprend doucement mais sûrement, comme vont reprendre début juin aussi, je l’espère, nos cafés et nos restaurants.  
Là aussi, le respect des règles sanitaires s’imposera. Mais je veux tout faire pour permettre une reprise sérieuse et durable, et pour éviter qu’une crise sociale et économique s’ajoute à la crise sanitaire. 
 
Aussi, je souhaite que les 58 millions d’euros que nous avions prévu d’utiliser pour réduire encore un endettement que nous avions déjà baissé de plus de 270 millions en 5 ans, soient injectés dans le financement des grands chantiers publics qui feront travailler nos entreprises et sauvegarderont l’emploi. Nous y investirons aussi, dès qu’elle arrivera, l’aide financière promise par la Région qui s'ajoutera au soutien majeur que le Département des Bouches-du-Rhône apporte déjà à Marseille.
 
Chères Marseillaises, chers Marseillais, avançons résolument, avec confiance et application vers la fin de ce cauchemar, avec toute la détermination et toutes les précautions nécessaires."