Mairie Mairie

Michèle Rubirola élue maire de Marseille à la majorité absolue

Six jours après le deuxième tour des élections municipales, les 101 conseillers municipaux élus dans les 8 secteurs de Marseille se sont réunis le samedi 4 juillet afin d'élire le nouveau maire de Marseille.

Au terme de deux tours d'élection, Michèle Rubirola (Le Printemps Marseillais) a été élue à la majorité absolue avec 51 voix, devant Guy Teissier (Une volonté pour Marseille), 41 voix. Samia Ghali (Tous unis avec Samia Ghali), candidate au premier tour, ne s'est pas représentée au second. Les 9 élus du Rassemblement national n'ont pas participé au vote.

Michèle Rubirola succède à Jean-Claude Gaudin, élu sans discontinuer depuis 1995. Elle est le quatrième maire de Marseille élu sous la 5e République depuis 1958. Et elle devient la première femme élue maire de la deuxième ville de France.

Présidée par le doyen d'âge, Guy Teissier (75 ans, Une volonté pour Marseille), la séance a été ouverte à 9 h 30, avant que le président ne décide de céder sa place en raison de sa candidature au poste de maire. 

Première doyenne après Guy Teissier, Marguerite Pasquini (69 ans, Tous unis avec Samia Ghali) a alors été désignée pour présider la séance. Comme le veut la tradition, le secrétariat de séance est revenu au benjamin de l'assemblée, en l'occurrence Théo Challande-Nevoret (Le Printemps Marseillais).

Après avoir lu l'ensemble des articles législatifs et rappelé les règles de l'élection, à savoir deux premiers tours où un candidat doit obtenir la majorité absolue pour être élu maire et un éventuel troisième tour à la majorité relative, Marguerite Pasquini a ensuite demandé à chaque liste de bien vouloir désigner un scrutateur.

Stéphane Ravier (Retrouvons Marseille !) a ensuite pris la parole pour signaler que lui-même et les 8 autres élus sur sa liste ne participeraient pas au scrutin. Tous ont alors quitté l'hémicycle et une suspension de séance a été demandée et accordée à Samia Ghali (9 h 55).

Au terme du premier tour auquel participaient donc 92 conseillers municipaux, 91 voix ont été exprimées, en plus d'un bulletin nul. 
Michèle Rubirola est arrivée en tête avec 42 voix, devant Guy Teissier (41 voix) et Samia Ghali (8 voix).

La séance a de nouveau été suspendue entre 10 h 55 et 14 h 35.

A la reprise de la séance, Samia Ghali a fait part à la présidente du fait qu'elle se retirait de la candidature et apportait son "soutien à Michèle Rubirola".
En suivant, les conseillers municipaux ont majoritairement voté pour la nouvelle maire de Marseille à qui l'ancien maire Jean-Claude Gaudin a remis l'écharpe tricolore à 15 h 42 en lui souhaitant "bonne chance".

Citant l'écrivain franco-suisse Blaise Cendrars ("Marseille appartient à qui vient du large"), Michèle Rubirola s'est ensuite exprimée face à l'assemblée. Se disant "soulagée et heureuse que la volonté de la majorité et du peuple de Marseille soit respectée", l'édile a eu une "pensée sincère pour Jean-Claude Gaudin".

Michèle Rubirola a affiché sa volonté de "réduire la fracture territoriale en misant sur nos forces et compétences (...), je serai la maire de tous les Marseillais dans l'unité, la concorde, la transparence et le dialogue".

 

Médecin marseillaise qui est née et a grandi dans la deuxième ville de France, Michèle Rubirola qui souhaite une ville "plus verte, plus juste et plus démocratique" s'est engagée à servir Marseille avec "courage et humilité".