Mairie Mairie

Crise sanitaire : les différentes mesures prises par la Ville de Marseille

Mise à jour le 8 mai 2020 

 

Mobilisée depuis le début de la crise sanitaire, la Ville de Marseille a mis en oeuvre une gestion de crise coordonnée sur l’ensemble de son territoire afin d’assurer la continuité du service public en faveur des familles mobilisées, des enfants scolarisés à leur domicile, des personnes les plus démunies, de nos aînés, mais aussi de l’ensemble des acteurs économiques et associatifs durement affectés par cette crise.


Pour mémoire :


Vous trouverez ci-dessous l’ensemble des actions menées par la municipalité :

 

Pour les enfants des personnels mobilisés dans la lutte contre le COVID-19

Alors que la crise sanitaire exige de la part des Français le respect des mesures de confinement énoncées par le gouvernement, nombre de personnels restent mobilisés sur le terrain afin d’exercer leur activité, essentielle au fonctionnement du pays.
La Ville de Marseille a donc mis en place un dispositif d'accueil spécifique à destination des enfants de ces personnels mobilisés depuis le 16 mars dernier, et ce, malgré la fermeture des crèches municipales et écoles publiques du territoire.


 

Pour le maintien de la continuité pédagogique des écoliers

Depuis la fermeture des établissements scolaires, décidée le 16 mars dernier par le gouvernement, les écoliers marseillais ont été conduits à “faire classe à la maison”. Dans ce cadre, et afin d’assurer les conditions nécessaires au maintien d’un contact régulier entre les élèves et leur(s) professeur(s), la Ville de Marseille a mis en oeuvre la continuité pédagogique des élèves grâce au prêt de tablettes tactiles et à son espace numérique de travail.

Alors que le plan de déconfinement définitif sera dévoilé le 7 mai par le Premier ministre Edouard Philippe, les agents de la Ville de Marseille ont travaillé sans relâche, depuis de nombreuses semaines, afin d’offrir aux écoliers marseillais scolarisés au sein des 470 écoles publiques du territoire, des conditions d’accueil optimales. 

 

Pour le dépistage et la protection des habitants

La Ville de Marseille, en lien avec les mairies de secteur notamment, a décidé de multiplier les points de dépistage du Covid-19 sur son territoire. 

 

Pour les personnes fragiles et démunies

Les mesures de confinement ont plongé bon nombre de nos concitoyens dans la détresse, notamment les personnes sans-abri, mais aussi nos aînés et les personnes à faible revenu.
Aussi, afin d’accompagner ces personnes, la Ville de Marseille a, en lien avec le CCAS, le Samu social, mais aussi les associations du territoire et les collectivités partenaires, mis en place un plan d’urgence exceptionnel.

Le maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin, a décidé de mettre les douches et les toilettes des gymnases Ruffi et Vallier à la disposition des plus démunis, les lundis, mercredis et vendredis de 8h à 14h.
Des vêtements et des produits d’hygiène leur sont offerts. Un système de transport a également été mis en place afin de faciliter leur déplacement.

Les toilettes publiques de la ville ont été rouvertes, dans le respect des règles sanitaires.

Les fontaines d’eau potable ont été remises en fonction et d’autres points d’eau ont été ouverts. Des gourdes leur ont été également remises par les équipes du Samu social.


Conscient des enjeux de prévention et de son rôle d'information de proximité auprès des Marseillais, le CCAS a mis en place de nombreuses actions en direction des personnes fragiles de plus de 60 ans afin de favoriser le maintien à domicile et les soins infirmiers.

 

La Ville de Marseille a lancé "Entraidons-nous", une plateforme de solidarité entre Marseillais. Ce service en ligne permet à tous les Marseillais, de proposer de l’aide à leurs prochains ou d’en bénéficier en fonction de leurs besoins.


Par ailleurs, la Ville de Marseille a effectué des dons exceptionnels de repas et de produits d’hygiène aux associations du territoire et à la Métropole afin de venir en aide aux familles les plus démunies.
60 000 repas provenant des stocks de secours des écoles marseillaises ont été offerts, Plus de 1500 repas en moyenne par jour sont distribués par la Ville de Marseille, la Métropole et la Préfecture dans les structures d’hébergement ainsi qu’aux familles dans une extrême précarité.
Par ailleurs, 950 repas sont également distribués midi et soir aux SDF et nécessiteux dans la rue.
La cuisine centrale de la Sodexo a rouvert pour fabriquer 5 000 repas par jour.
4 000 paquets de couches, provenant des crèches municipales, ont également été distribués.


Des compensations financières en faveur des familles bénéficiant de la gratuité de la cantine, en temps normal, sont également programmées, en lien avec la CAF.
Le report du paiement des activités périscolaires et des crèches (pour la période du 2 au 13 mars) au mois de mai, est également acté 


 

Pour le soutien aux mondes économique et associatif

La Ville de Marseille a mis en oeuvre plusieurs dispositifs - en complémentarité avec la Métropole Aix-Marseille-Provence, le Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, l'Office de tourisme et des congrès de Marseille ainsi que la Chambre de Commerce et d'Industrie Marseille Provence (CCIAMP) -  afin de soutenir les acteurs des mondes économique et associatif, subissant les conséquences du plan d’urgence sanitaire lié à l’épidémie de Covid-19. 
Sont notamment actés : le dégrèvement de la taxe d’occupation de l’espace public, des loyers et redevances perçus par la Ville, le dégrèvement de la taxe sur les enseignes et la publicité (TPLE), le réengagement des factures bloquées. 

Toujours afin de soutenir l'économie locale, Jean-Claude Gaudin a confirmé la volonté de la Ville de Marseille d'abonder deux fonds de soutien aux entreprises en grande difficulté :

  • 2 millions d’euros seront ainsi versés sur le Fonds territorial d'urgence et de solidarité.  Initié par le Département des Bouches-du-Rhône, ce fonds est destiné à soutenir la trésorerie des entreprises de moins de 20 salariés qui ont vu leur chiffre d’affaires baisser de plus de 30 % par rapport à l’année dernière. Il permet d'obtenir une avance financière remboursable à travers un prêt à taux zéro (PTZ) pouvant aller jusqu'à 2 500 euros par emploi.
     
  • 2 millions d'euros iront également abonder le Fonds Covid Résistance, initié par la Région Sud PACA et la Banque des territoires. Ce fonds peut venir en aide à tout type d'entreprise, de moins de 20 salariés, rencontrant des difficultés conjoncturelles liées à l'impact de la crise sanitaire en cours. 


Par ailleurs, s'agissant des associations, le maire a donné consigne que les acomptes de subventions prévus leur soient versés dans les meilleurs délais et qu'elles soient accompagnées, au cas par cas, face à l'annulation de leurs évènements. Leur loyer seront suspendus ou dégrévés selon les cas.

 

La CCIAMP Marseille Provence a également mis en place une cellule d’urgence, joignable au 04 91 39 34 79 et par mail urgencecovid19@ccimp.comUne cartographie des commerces ouverts pendant le confinement a également été réalisée pour faciliter les déplacements des habitants. 

Les producteurs et maraîchers du territoire, fortement impactés par la fermeture des marchés en plein air, peuvent désormais - grâce à des points de collecte dans les secteurs - alimenter les Marseillais en produits frais.

Les organisateurs d’événements sont invités à lire l'article ci-dessous afin de consulter les arrêtés en cours.