International International

#EuropeDay21 : Marseille, ville ouverte sur l’Europe et le monde

Célébrée chaque année, le 9 mai, la journée de l’Europe commémore la date anniversaire de la "déclaration Schuman" (1) considérée comme l'acte de naissance de l'Union européenne.

Fêtée par les États européens et à travers le monde, cette journée en est l’un des symboles forts.
 

Un peu d’histoire…

Le 9 mai 1950, Robert Schuman, ministre des Affaires étrangères français, fait une déclaration à Paris, appelant la France, l’Allemagne (RFA) et d’autres pays européens, au partage économique et social, mais aussi à la préservation de l’unité et de la paix.

Un an plus tard, le traité de Paris est signé. C'est le point de départ de la construction européenne.

 

Une journée symbolique

Au Conseil européen de Milan de 1985, les chefs d’État et de gouvernement décident que chaque année, le 9 mai, symboliserait cet acte fondateur en rapprochant l’Europe et ses institutions des citoyens.

Au même titre que la monnaie, le drapeau, la devise et l’hymne européen, la journée de l’Europe est l’un des cinq symboles forts renforçant l’identité européenne pour lesquels 16 pays y ont affirmé leur attachement dans une déclaration commune en annexe du traité de Lisbonne (2).

Cette journée est également l’occasion, pour quelque 500 millions de citoyens européens, de ne pas oublier le parcours accompli pour parvenir à l'affirmation de principes de l'état de droit, et des valeurs véhiculées par la majorité des pays membres : respect de la dignité humaine, liberté, démocratie, égalité, respect des droits de l’homme, y compris des droits des personnes appartenant à des minorités.

 

Marseille, ville ouverte sur l’Europe et le monde

Lieu d'échanges économiques et culturels intenses entre les deux rives de la Méditerranée, Marseille, capitale euroméditerranéenne, occupe une place prépondérante au cœur de cet évènement.

Très active sur la scène internationale, Marseille a scellé des attaches avec 14 villes dans le monde entre 1958 et 2006. 
Sa position géographique et historique lui permet d’élargir régulièrement sa coopération avec les villes européennes. Les coopérations avec les villes de Hambourg et Glasgow en sont des exemples marquants dans les domaines d’intervention de la culture, l’urbanisme, la jeunesse et l’économie.

Par ailleurs, la cité phocéenne accueille la seule représentation régionale de la Commission européenne en France (en dehors de Paris), ce qui vient renforcer son rôle stratégique dans les rapports Nord-Sud.

Elle se positionne également sur de nombreux programmes européens afin de décupler son activité à l'international (politique régionale, Erasmus+, H20/20…).
Ce dynamisme a contribué à la désignation de Marseille Provence, Capitale européenne de la culture en 2013.

Dans le cadre de la journée de l’Europe 2021, la mairie de Marseille lancera son programme d’actions avec des rendez-vous citoyens et institutionnels / politiques de juin 2021 à juin 2022 sur le thème de l’Europe.

À noter également, l’organisation de deux évènements majeurs à venir :
- La Conférence sur l’avenir de l’Europe (2021-2022) 
- La Présidence française du conseil de l’Union européenne (1er  semestre 2022)

Les jumelages et les accords de coopération de Marseille


(1) Robert schuman est considéré comme l'un des pères de l'Europe. Le 9 mai 1950, il est ministre français des Affaires étrangères. Ce jour-là, il propose dans un discours historique prononcé à Paris, une nouvelle forme de coopération politique entre l'Allemagne et la France qui rendrait impensable toute guerre entre les nations du continent européen. Son objectif est de créer une institution européenne qui rassemblerait et gérerait la production de charbon et d'acier. 
Le 18 avril 1951, le traité de Paris, signé par la RFA, la Belgique, la France, l’Italie, le Luxembourg et les Pays-Bas, consacrait la mise en place de la Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA). 

(2) La déclaration n° 52 annexée au traité de Lisbonne est relative aux symboles de l'Union européenne. Elle a été signée par les États membres suivants : l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, la Bulgarie, Chypre, l’Espagne, la Grèce, la Hongrie, l’Italie, la Lituanie, le Luxembourg, Malte, le Portugal, la Roumanie, la Slovénie, la Slovaquie. Le président de la République française a fait savoir au Conseil européen le 19 octobre 2017 que la France rejoignait la déclaration. Le 27 novembre 2017, les députés français ont adopté une résolution visant à promouvoir les symboles de l’Union européenne.