Culture Culture

Le Conservatoire National à Rayonnement Régional

►Ouverture des inscriptions  à partir du 24 août 2020 au Conservatoire et par internet.

►Reprise des cours le lundi 14 septembre 2020 pour les instruments et le lundi 21 septembre 2020 pour la Formation Musicale.

Compte tenu de la situation sanitaire et conformément aux orientations du ministère pour la rentrée 2020, il est impératif de rester vigilant et de respecter les mesures barrières (port du masque obligatoire) ainsi que la distanciation physique au sein de l’établissement.


Depuis mars 2020, l’établissement public de coopération culturelle (EPCC) créé par la Ville de Marseille et par l’État,  pour les Beaux-Arts de Marseille - École supérieure d’art et de design - s’est élargi afin d’accueillir le Conservatoire national à rayonnement régional Pierre Barbizet (CNRR).

Nommé désormais Institut national supérieur d’enseignement artistique Marseille-Méditerranée - INSEAMM, il comprend deux établissements :

  • Les Beaux-Arts de Marseille
  • Conservatoire Pierre Barbizet, dirigé par le jazzman Raphaël Imbert depuis septembre 2019.

Un nouveau site internet est en construction.

 

Pour accéder au site du Conservatoire Pierre Barbizet cliquez ICI
 

Histoire et Palais des Arts

Créé en 1821, autrefois installé rue d'Aubagne puis rue de la Bibliothèque, le Conservatoire a été installé au Palais Carli, dans les années 70. Il porte aujourd'hui le nom de l'ancien directeur et pianiste de renommée internationale, Pierre Barbizet.

Le Palais Carli, également appelé Palais des Arts, a été construit selon les plans de l'architecte Henri Espérandieu, sur le site de l'ancien jardin du couvent des Bernardines au 19e siècle, entre 1864 et 1895 (après la mort de l'architecte), pour y accueillir  l'école des beaux-arts (en 1874) et la bibliothèque municipale (en 1888). Le cabinet des médailles et monnaies et l’Académie de Marseille y logèrent également. Après le départ de ces premiers occupants (à la fin des années 60), l’école de danse de Roland Petit occupa l’ancienne salle des fêtes (1971 – 1992) ; les Archives municipales y furent installées entre 1973 et 2001. La Fondation Regards de Provence y siégea entre 2005 et 2012 (date à laquelle ouvrit le musée Regards de Provence en front de mer face au Mucem). Le Conservatoire y pris place dans les dépendances (bâtiment D), et c'est en 2001, qu'il s'étend dans l'ensemble des espaces libérés.
L'architecture du palais est un hommage à l'art.
Sur la façade de l’édifice, sont représentées les grandes étapes de l’Art, dix bustes de monarques portant chacun la plus belle œuvre artistique de son époque : on peut identifier Sésostris pour l’Art égyptien, Périclès pour le Parthénon, Auguste pour l’Art romain, Constantin pour l’Art byzantin, Charlemagne qui représente l’Art roman, Saint Louis pour l’Art ogival, Léon X pour l’Art italien, François 1er pour la Renaissance, Louis XIV pour l’Art français, et enfin Napoléon 1er pour l’Art moderne avec son Arc de triomphe de la place de l’Étoile.
Le Palais des Arts est de forme cubique, les matériaux employés sont différents pour l’intérieur et l’extérieur, il en résulte une certaine dualité et des impressions différentes suivant où l’on se trouve : la façade extérieure principale est constituée de pierre blanche de Tarascon ; la cour intérieure est en briques rouges et chaînage de pierres, en hommage à l’architecture française de la Première Renaissance, et les cartouches sous les fenêtres évoquent des noms d’architectes et de sculpteurs célèbres tels Brunelleschi ou Michel Ange ; l’aile en fond de cour porte le nom de peintres comme Léonard de Vinci, Raphaël ou Poussin ; à l’intérieur, des monuments en hommage à Henri Espérandieu et à André-Joseph Allar ; la salle des fêtes parachève l'édifice avec les remarquables fresques de Dominique-Antoine Magaud.

D'importants travaux de réaménagement intérieurs de rénovation et de consolidation ont été entrepris et se poursuivent encore : la façade principale, la cour intérieure, les toitures, le bâtiment D, les combles du bâtiment C et le parvis du palais ont déjà été restaurés rendus à une circulation plus fluide et dédiée aux activités du Conservatoire. La rénovation de la salle Magaud est  en finition.

Le Palais a été classé monument historique en novembre 1997.