Vous êtes ici

Mission Israël 2017

La mission économique en Israël qui s’est déroulée du 3 au 8 septembre 2017, s’inscrivait dans le cadre du développement stratégique de Marseille à l’international et invitait tous les acteurs du territoire à promouvoir Marseille et ses filières d’excellence et d’innovation pour assister à la 7ème  édition du DLD Tel Aviv festival de l’innovation.
Elle a proposé aux startuppeurs de rencontrer des grands groupes, des cabinets de conseil, des délégations de pays, des investisseurs, dans un évènement à taille humaine. Il s’agit du rassemblement emblématique de l’écosystème international des startups en Israël.
 

7ème  édition du DLD Tel Aviv festival de l’innovation

 

  • 6 000 visiteurs
  • 4 500 participants étrangers
  • 106 délégations internationales
  • 200 médias
  • 100 start-up sur le "start-up boulevard"
  • 200 médias
  • 100 conférences & events sur le DLD
  • Ministres de l’économie et du numérique


Contexte

 
La ville de Marseille et la ville de Haïfa ont fêté leur 60ème anniversaire de jumelage en 2018.
Depuis toutes ces années, de beaux échanges d’expertise et d’expériences ont été réalisés entre les deux villes mais également avec Aix-Marseille Université et le Technion.
Notons qu’Israël compte la plus grande concentration de startups au monde par rapport au nombre d’habitants estimé à 8,5 millions (recensement 2016). Nous n’avons pas à rougir, aujourd'hui Aix-Marseille Métropole compte environ 200 startups.
Ainsi, notre délégation était la plus importante délégation française présente au DLD Forum de l’innovation avec un stand animé par 12 startups et les ministres français ne s’y sont pas trompés puisque notre stand a été le seul stand visité avec celui de Business France.
 

Pourquoi Israël ?

 
Brillante par sa diversité économique et son économie digitale, Israël est appelée la "nation startup".
Israël dispose d'une économie diversifiée et technologiquement avancée, d’une force dans le secteur de la haute technologie, d’une vivacité dans une variété d’industries, de la technologie de la défense et aérospatiale et d’une économie numérique très avancée Les industries de technologie de pointe (aéronautique, électronique, télécommunications, logiciels, biotechnologies) représentent approximativement 40% du PIB.
Les domaines d'excellence de l'industrie israélienne sont la chimie (Israël s'étant spécialisée dans les médicaments génériques), la plasturgie et les hautes technologies.
Les autres secteurs d'activité importants en Israël sont la taille de diamants, le textile et le tourisme.
Les principaux clients et fournisseurs d'Israël sont l'Union européenne, les États-Unis, la Chine, Hong Kong, la Suisse, la Turquie, et l'Inde.
Les principaux biens importés par l'État israélien sont les matières premières et les produits semi-finis, les hydrocarbures, les biens de consommation (produits alimentaires et boissons, équipements électriques, équipements de transport...) et les biens d'investissements.


Les temps forts

 

  • Des rencontres officielles ont été organisées pour la délégation politique  (rendez-vous avec le maire de Tel Aviv, Yona Yahav, avec le ministre de la communication israélienne, Hayoub Kana, Bruno Lemaire, Mounir Mahjoubi…)
     
  • Un petit-déjeuner de Networking en présence de Mounir Mahjoubi. En tant qu’exposant de marque du DLD, la Ville de Marseille avait la possibilité d’organiser un évènement durant le forum.
    Ainsi, sur les conseils de Business France, nous avions choisi le format petit-déjeuner, comme l’avait également fait par exemple le groupe Orange. Nous nous sommes positionnés sur le 2ème jour du DLD, le jeudi et notre évènement était organisé dans un des restaurants du site sur lequel avait lieu cet atypique festival.
    Il s’agissait d’offrir à nos startups un moment privilégié de networking, sous l’égide de notre secrétaire d’État Mounir Mahjoubi qui a écouté et répondu à toutes les questions posées par la délégation.
    Dans une deuxième partie, des entreprises internationales ont rejoint le petit-déjeuner pour laisser place aux sessions de pitch et d’échanges type networking.
    Près d’une trentaine de personnes étaient présentes pour écouter nos startuppers et découvrir leurs innovations.
     
  • Une soirée de promotion économique qui a rassemblé 80 personnes. Notre conférence-cocktail s’est ainsi tenue, dans un lieu moderne de la ville.
    Dans un format de 80 personnes qualifiées, grâce à notre partenariat avec Business France, les élus municipaux, les représentants de la CCIMP et Provence Promotion ont ainsi pu promouvoir notre territoire devant une cinquantaine de prospects très satisfaits. Cette soirée fut un moment d’échange parfait entre les startups marseillaises et les investisseurs israéliens.
     


Des visites de sites

 

  • MATAM : Le Matam High-center Park est un campus de 220 000 m². C’est la plus grande concentration d’entreprises de haute technologie d’Israël : IBM, Intel, Phillips, Motorola, Microsoft, Hewlett-Packard, Yahoo, Google... L’ensemble accueille près de 8 000 employés. Il y a également un parc des Sciences de la vie, en cours de construction qui accueillera quant à lui très prochainement tous les grands noms de l’industrie médicale, biotechnologique et pharmaceutique.
    Lors d’une prochaine visite, avec plus de temps, il sera judicieux de visiter le Matam pour rencontrer et échanger avec les start-up installées et la délégation marseillaise.
     
  • TECHNION : Dès sa création, le Technion s’est fixé pour mission de former les hommes et les femmes qui construiront le nouvel Etat d’Israël.
    Le Technion compte à son actif 18 facultés, 14 000 élèves, 60 centres de recherche et 3 prix Nobel.
    Nous allons essayer de faire le lien entre les nouvelles entreprises / juniors entreprises et la recherche. Il existe de nombreux partenariats entre le Technion et des entités du territoire. Nous aimerions pouvoir les recenser pour mieux travailler ensemble et aider les acteurs marseillais à faire des passerelles.
     
  • TECHCODE : un réseau chinois mondial de startFaccvoups innovantes. Il s’agissait d’une visite de benchmark mais, au final, la visite de ce site a permis plusieurs rencontres pour donner des perspectives à la Ville de Marseille sur un éventuel partenariat avec le territoire Aix-Marseille Provence et Aix-Marseille french Tech.
    L’objectif est de créer un pont entre le Techcode et le futur bâtiment totem mais également avoir un point d’ancrage sur le marché chinois pour nos startups. La CEO et la General Manager portent un intérêt à Marseille. Une visite de leur part est prévue fin novembre pour appréhender l’écosystème du territoire et visiter des lieux pour y implanter un bureau. AMFT, la Ville, la Métropole et Provence Promotion vont travailler ensemble sur cet accueil.
     
  • Incubateur COCA COLA : “The Bridge” est un programme de commercialisation unique pour les startups, agissant comme un pont entre la communauté entrepreneuriale et les marchés mondiaux majeurs, y compris les États-Unis, l'Europe, l'Afrique / Eurasie et le Pacifique. C’était une visite intéressante pour comprendre le fonctionnement de ce type de structure et en voir l’intérêt afin d’éventuellement le reproduire.
     
  • Tour Shalom : la municipalité de Tel-Aviv a choisi de mettre à disposition des start-ups, afin de les encourager, un espace de co-travail au sommet de la Shalom Tower, l’ancien gratte-ciel le plus haut du Proche-Orient. La ville compte 84 pépinières, deux fois plus qu’à Paris. Là encore, l’initiative était intéressante à découvrir.

 

Objectifs de la mission

 

  • Faire connaître le territoire et le marché Marseille Provence aux décideurs économiques et institutionnels de Tel Aviv.
    ⇒ Objectif atteint car les communautés israélienne et française sur place ont été plus que surprises par notre délégation.
    Marseille, encore peu connue jusque là, a pu être mise en lumière grâce à notre présence sur un stand et à notre soirée de promotion qui a réuni plus de 80 personnes.
    Une très belle couverture presse a également permis à notre territoire de briller durant quelques jours et a suscité des réactions très positives.
     
  • Accompagner nos entreprises à l’international
    ⇒ Objectif atteint. Les 12 startups qui ont accompagné la délégation ont été très satisfaites des rendez-vous sur place comme de l’organisation de la mission (visites de sites, rdv, opération de promotion, rencontre avec le ministre et le secrétaire d’état).
     
  • Attirer de nouveaux investisseurs, de nouveaux talents, de futurs touristes sur notre territoire et développer des nouveaux courants d'affaires
    ⇒ Objectif atteint grâce aux rendez-vous organisés par Business France notamment la visite du TechCode.

L’incubateur TechCode est un réseau chinois mondial de start-up innovantes qui s’implante dans des villes à fort potentiel pour accélérer des startups à ce développer en chine.
Nous les avons accueillis le 5 décembre 2017 pour leur présenter l’écosystème du territoire et pour les faire rencontrer des start-up marseillaise. Suite à cette visite, le Techcode souhaite implanter un bureau à Marseille courant 2018 pour incuber des start-up du territoire. La start-up Geosentinel propose une solution d’assistance et de sécurisation des personnes dépendantes et/ou isolées est déjà en collaboration avec TechCode.
D’autres qui les ont rencontrés lors de leur visite à Marseille sont en négociation.
Une lettre d'intention (MOU) a été signée à l’Hôtel de Ville entre le TechCode et la Ville de Marseille.
 

  • Concrétiser la dynamique engagée avec la municipalité de Tel Aviv.  
    Suite à notre participation au City Summit (rendez-vous annuel qui aborde les problèmes clés que les villes doivent considérer face à des révolutions technologiques et urbaines) nous essayons de créer un pont avec notre Smart City Forum.
    Des investisseurs et porteurs de projet ont voulu rencontrer l’équipe de Marseille pour travailler sur des projets comme le bâtiment totem :
    - Un Business Angel Israélien, souhaite créer un partenariat entre Tel Aviv, Marseille et une autre ville européenne pour tester des solutions, applications et nouveaux usages en temps réel.  Nous avons dans l’idée de lui proposer un partenariat avec Hambourg, ville jumelle de Marseille
    - La représentante d’une organisation souhaite, quant à elle, créer une plateforme internationale des "smart cities" pour que chaque ville puisse présenter ses usages en terme de ville intelligente. Marseille serait la ville pilote et la porte d’entrée des villes de la méditerranée.


Témoignage de Cyril Labi / Société My Tech Trip


 
Témoignage de William Daumas / Société Geo Sentinel

Réseaux sociaux

 

Suivez nous sur Facebook !

 

  Live Tweet