. Marseille.fr - Logement & Urbanisme - 67 000 places et un toit pour le futur stade Vélodrome
Ville de Marseille
> Accueil

Logement et Urbanisme > Grands projets >

67 000 places et un toit pour le futur stade Vélodrome

67 000 places et un toit pour le futur stade Vélodrome

En 2014, le stade Vélodrome rénové, couvert et agrandi, pourra accueillir 67 000 supporters. Découvrez le projet choisi en avant-première.

­­­­­­­­Rénover, couvrir et agrandir. Le choix de Jean-Claude Gaudin, annoncé le 21 juin 2010 en présence des représentants de l'Etat et des collectivités partenaires, a été guidé par ces trois critères. Pilote de l'opération, la Ville de Marseille a fédéré autour d'elle toutes les énergies. ­ ­

Parmi les deux projets en lice, celui du groupem­ent GFC-Construction (groupe Bouygues) a donc été préféré à celui de Vinci Concession (groupe Vinci SA). "Cela a été une joie de travailler ensemble sur ce projet, a souligné le maire de Marseille en s'adressant au préfet de région, aux présidents du Conseil général des Bouches-du-Rhône et de Marseille Provence Métropole. Je suis heureux de vous présenter aujourd'hui le stade Vélodrome des 50 prochaines années."

Le futur stade, qui répond aux normes 5 étoiles de l'UEFA (Union européenne de football association), offrira ainsi 67 000 places (dont 60 000 grand public). Pour assurer la fluidité du trafic aux abords du boulevard Michelet, 1 880 places de stationnement, dont 750 places pour les parkings relais RTM, sont prévues les soirs de match. Le projet de GFC-Construction intègre, en outre, "un parvis qui réhausse le stade, une charpente sculpturale et une couverture en toile souple et translucide".

"Parmi les trois objectifs poursuivis, insiste Jean-Claude Gaudin, figurent la couverture du stade en application d'un engagement pris vis-à-vis des Marseillais, la participation à l'Euro 2016 à notre rang, c'est-à-dire celui de ville majeure du football français et l'offre aux Marseillais du stade Vélodrome des 50 prochaines années."

­

Le stade restera un équipement municipal

La reconfiguration du stade Vélodrome comprend également la création d'un véritable projet urbain. ­Commerces, complexe hôtelier, logements, bureaux et clinique du sport trouveront place aux abords de l'enceinte marseillaise. Des aménagements paysagers le long des berges de l'Huveaune et sur l'esplanade Ganay seront construits. "Le programme immobilier correspond à une densité de construction modérée, selon une répartition sur trois sites différents, avec des hauteurs et formes urbaines s'intégrant bien dans l'environnement", remarque le maire de Marseille. Le futur projet se veut  un modèle de développement durable (autosuffisant en eau d'arrosage et d'entretien, énergie éolienne ...).

­MIR ­

Le stade Vélodrome, où so­nt attendus plus de 400 000 visiteurs par an en dehors des matches de l'OM, est aussi destiné à­ devenir une plate-forme d'événements pour le sport, les spectacles et les entreprises.

D'un coût de 269 millions  d'euros (dont 21 millions pour la réhabilitation du stade Delort), le futur stade Vélodrome est financé à hauteur de 67% par la Ville de Marseille et à 33% par les partenaires publics (Etat : 28 millions d'euros, Conseil général : 30 millions d'euros, MPM : 20 millions d'euros et Région PACA : 12 millions d'euros).

Présenté lors d'un conseil municipal exceptionnel le 12 juillet 2010, le projet de nouve­au stade, qui restera un équipement municipal, devrait sortir de terre en juin 2014.

Le groupement lauréat
Mandataire: groupe Bouygues Construction  (GFC-Construction, EXPRIMM) ­
Architectes
: SCAU et Didier Rogeon
Ingénieurs:
IOSIS, Garcia Ingénierie et BETEREM.
Groupement:
Caisse des Dépôts et Consignations, groupe Caisse d'Epargne (CEPAC, FIDEPPP), OFI INFRAVIA.
Travaux
:GFC Construction
Exploitation
: Arema
Développement immobilier : CIRMAD Grand Sud, SNI, SOGIMA, CDC, CEPAC, Doughty Ha­nson

Le futur stade Vélodrome en images

­

  Crédits et copyright : MIR


Tout savoir sur le projet sur le site d'AREMA

­