. Marseille.fr - Découvrir Marseille - Le Palais du Pharo
Ville de Marseille
> Accueil

Le Palais du Pharo

En septembre 1852, l’idée de construire "une habitation avec les pieds dans l'eau" germe dans la tête de l’Empereur Napoléon III alors en séjour à Marseille. En 1855, pour le remercier de son intervention lors de l'échange des terrains du Lazaret entre l'Etat et la commune de Marseille, la Ville lui offre le plateau du Pharo, tant convoité.

­­Mais à l’époque, l'emplacement pose des problèmes difficiles et coûteux à résoudre. Ce n’est alors qu’une enclave accessible uniquement par la mer et les terrains y sont parmi les plus durs et les plus escarpés de la ville. Pour sortir la résidence de son isolement, des négociations sont engagées avec des propriétaires hostiles à la construction de l’édifice. Les projets de l'architecte Jean-Marc Vaucher et de l'architecte de l'Empereur, M. Lefuel, se multiplient en fonction des désidératas du souverain.


La première pierre du Palais est posée le 15 Août 1858, jour de la fête de l'Empereur.

Pour Louis Napoléon Bonaparte, cette demeure doit être le reflet de celle du Château de Biarritz de l'Impératrice. Mais, les travaux dépassent largement les estimations initiales à cause de l’envergure de l’édifice et de ses caves, bien plus étendus qu’à Biarritz, ainsi que de la richesse des décorations extérieures. De plus, à Marseille à l’époque, on emploie uniquement la pierre et non la brique comme à Biarritz.

Lorsque la révolution éclate en 1870, le Palais du Pharo est à peine terminé (pas encore meublé). Les insignes napoléoniens des grilles et de la façade sont détruits par la foule en colère. Ils ne seront, par la suite, jamais remplacés, l'Empire ayant cédé sa place à la République. Napoléon III meurt deux ans plus tard, sans n’avoir jamais pu occuper la Résidence Impériale.

Près de 1 500 000 francs de l'époque auraient été dépensés au gré des décisions fluctuantes de Napoléon III, sans que le Palais ne remplisse jamais sa fonction de résidence, même éphémère.

Après la confiscation des biens privés de Napoléon III, le Palais du Pharo est rendu à l'impératrice Eugénie, mais la Ville de Marseille la lui dispute. A l'issue d'un long procès, elle récupère la propriété mais une fois libre d'en disposer, elle l'offre à la Ville.

En 1904, la résidence est transformée en Ecole de Médecine. Ce bâtiment, peu reconnu par ses contemporains, connaît aujourd'hui un regain d'intérêt justifié par son histoire, son architecture et son site exceptionnel, largement ouvert sur la rade, les ports, la cathédrale et le Fort Saint-Jean.

Il abritait, depuis 1997, des services de la Ville de Marseille, l'Institut de la Méditerranée, le club "Marseille la Découverte" et un espace de congrès.
Suite aux intempéries de 2008 qui avait endommagé sa toiture, la municipalité a lancé d'importants travaux destinés à renforcer sa capacité d'accueil et rénover les espaces du Palais. Une salle plénière de 300 places, 8 salles de commissions, une nouvelle salle en sous-sol permettant d'accueillir jusqu'à 1 000 personnes en restauration assise ont été créés. Tous ces aménagements s'ajoutent à l'auditorium et aux salles existantes pour une surface totale d'accueil de 10 000 m².

Adresse :

Palais du Pharo

58 boulevard Charles Livon
13007 Marseille

Accès

Bus 81 ou 83 ­



plan de Marseille
  Situer le Palais du Pharo sur le plan interactif

­

 Télécharger le plan des monuments historiques­ ( 6 004 ko, format .pdf)­ ­­

­­­­