Ville de Marseille culture.marseille.fr retour vers l'Accueil

Un musée exceptionnel



­­­­ ­
­­­­­ ­ ­
­­­­­
­Inauguré en 1992, le Musée d'Arts Africains, Océaniens, Amérindiens se porte magnifiquement. Il s'agit du seul musée en France, avec celui du Quai Branly à Paris, qui soit exclusivement consacré aux arts de l'Afrique, de l'Océanie et des Amériques. Situé au coeur de la Vieille Charité, il présente une collection riche d'objets d'arts populaires exceptionnels, témoins des différentes cultures et des civilisations de ces trois continents. ­ De véritables œuvres d’arts.  


Trois salles, trois collections


 


La spécificité et l'intérêt du MAAOA résident, aussi, dans les trois salles qui composent sa collection permanente : chacune née d'une collection originale.

- La salle Afrique  est constituée en partie d'une donation faite à la Ville par les héritiers de Pierre Guerre, grand collectionneur d'art africain et fasciné par ce continent depuis l'âge de 12 ans. Cette collection est composée d'une centaine de masques, sculptures, statues... Parmi les pièces phares : le masque Marka du Mali, trois reliquaires exceptionnels Fang (Gabon), ou encore un masque-planche Nuna du Burkina Faso.

- La salle Océanie-Amériques :  c'est en 1988 que la Ville de Marseille fit l'acquisition de la collection unique du marseillais Henri Gastaut : une série de plus de 80 crânes et masques collectés dans le monde entier. Des crânes humains sculptés, peints, surmodelés ou encore gravés, d'Océanie et des Amériques.
A cette collection exceptionnelle s'ajoute les objets issus des collectes effectuées par le MAAOA au Vanuatu, ainsi que de magnifiques parures de plumes amérindiennes provenant du don de Marcel Heckenroth (1902-2008), médecin chef des troupes coloniales dans la circonscription de l'Oyapock (Guyane) entre 1939 et 1942.

- La salle Mexique : est consacrée à une collection d'arts populaires mexicains tout à fait remarquable : composée de près de 3000 objets - masques, tableaux de laine, arbres de vie, sculptures - que le réalisateur François Reichenbach a acquis au cours de ses nombreux voyages au Mexique et qu'il a légués à la Ville de Marseille.

A visiter absolument !