Ville de Marseille culture.marseille.fr retour vers l'Accueil

Des échanges au plan national et international...

Des projets multisites, organisés avec des partenaires étrangers, permettent aux jeunes artistes de se confronter, par des séjours d'études, à des réalités culturelles différentes.
Des échanges au plan national et international...­
Echanges internationaux
L'ESADMM figure parmi les premières écoles supérieures d’art en France pour la qualité et le nombre de ses échanges d’étudiants avec d’autres écoles d’Europe (programme Erasmus) mais aussi des Etats-Unis, du Canada, de Mongolie, du Chili ou du Brésil.

Ces échanges sont l’occasion pour l’Ecole d’accueillir de nombreux étudiants étrangers pendant quelques mois.
Les étudiants de 4e année sont invités à concevoir des projets artistiques qui les amèneront à effectuer des séjours d’études d’un semestre au sein d'une école ou université étrangère, partenaire de L'ESADMM
En outre, l’école propose des déplacements permettant aux étudiants de découvrir les lieux majeurs de la création contemporaine en région, en France et en Europe.


Expositions et résidences d'artistes ­
La galerie de l'école, "Galerie MAD"- 30 bis boulevard Chave, 5e -, constitue un trait d'union entre la Ville et l'Ecole d'art.
Environ six expositions y sont organisées chaque année. Cet espace permet au grand public de découvrir la créativité des étudiants diplômés, des étudiants étrangers et des artistes en résidence.

L'école dispose également d'espaces d'exposition sur le site même du domaine universitaire, "Luminy-Les galeries", qui permettent la présentation régulière de travaux d'étudiants et, plus ponctuellement, d'artistes invités
­

Projet MAPS
L'ESADMM participe au projet MAPS (Master of Art in the Public Sphere), réseau international des écoles d'art, qui partage questionnements et expériences de la sphère publique.
Au sein de ce réseau d'écoles situées en Europe et au-delà, l'école propose un axe de réflexion et de recherche : "La ville comme espace de représentation".
A Marseille, la rue, loin d'être un simple lieu de circulation, est l'opérateur majeur de ce trait constitutif qu'est la culture méditerranéenne.

­Projet en faveur des sourds et malentendants

L'ESADMM­, est aussi la première École Supérieure des Beaux-Arts en France à avoir mis en place des moyens humains et techniques permettant d'intégrer les étudiants sourds et malentendants, au même titre que les candidats entendants.
Désignée en 2005 comme site pilote national par le Ministère de la Culture et de la Communication, elle a mis en place une structure d'accueil leur permettant de suivre les cursus d'études supérieures en arts plastiques et d'accéder aux différents diplômes.

L'acquisition et la maîtrise de la LSF -
Langue des Signes Française - sont introduits dans le programme d'enseignement depuis l'année universitaire 2005 / 2006, ainsi qu’une préparation spécifique au concours d'entrée à L'ESADMM, spécialement destinée aux candidats sourds et malentendants.