Vous êtes ici

Musée Cantini


Présentation

 

Cet hôtel particulier, édifié en 1694 par la Compagnie du Cap Nègre, fut acheté en 1709 par la famille de Montgrand qui le conserva jusqu’en 1801. Il connut par la suite plusieurs propriétaires, restant pendant plus d’un demi-siècle le siège du “Cercle des Phocéens” installé en 1836, avant d’être acquis par Jules Cantini, important marbrier qui prit part à la construction de nombreux édifices civils et religieux à Marseille sous le Second Empire. Grand amateur d’art, Jules Cantini en fit don à la ville en 1916, afin qu’il devienne un musée consacré à l’art de notre temps.
 
Ce prestigieux établissement culturel marseillais est consacré à la période dite « moderne » du vingtième siècle, laquelle s’étend entre 1900 et les années 1960.
 

La politique d'acquisition, accompagnée par d"importants dépôts de l'Etat (Musée national d'art moderne, Fonds National d'Art Contemporain, Musée National Picasso, Musée d'Orsay) et soutenue par de nombreux dons, a guidé la constitution de l'une des plus belles collections publiques françaises consacrées au XXe siècle.


Le rêve - du 17 septembre 2016 au 22 janvier 2017

 

­­­­­­­­ ­­

Au cours de l'histoire, différents domaines de la connaissance se sont intéressés au phénomène mystérieux du rêve tentant de pénétrer ses secrets, de découvrir son sens caché ou sa fonction. Dès l'Antiquité, Egyptiens, Grecs et Orientaux, lui ont attaché une grande importance et interprétaient les songes qu'ils comparaient aux grands mythes collectifs et analysaient comme un avertissement du ciel, des présages ou des visions prémonitoires.

Au XIXème siècle, nombre d'artistes ont représenté le rêve comme la révélation d'un autre univers qui transfigurait la réalité objective tenter de peindre l'onirique était, pour eux, une manière de transgresser les frontières de l'art, d'élargir son domaine et d'affirmer ses nouveaux pouvoirs.

Les écrits de Freud, au début du XXe siècle, sur l'interprétation des rêves les ont révélés comme la voie privilégiée de l'accès à l'inconscient, qui lie le sujet à ce vaste domaine imaginaire, comme l'autoportrait spontané sous forme symbolique de la vie intérieure du rêveur. Les artistes se sont alors aventurés à la rencontre de leur dialogue intérieur, de leurs,fantasmes, de ces territoires inconnus, constructions de l'imagination, théâtre des symboles, qui échappent aux contraintes du réel, pour les représenter.

L'exposition événement de l'année 2016 s'attache à retracer l'évolution de la représentation du rêve, enjeu fondamental de l'art moderne. Elle présente une centaine d’œuvres des plus grands artistes du XXe siècle tels que Pablo Picasso, Henri Matisse, Salvador Dalí, René Magritte, Max Ernst, ou encore Victor Brauner.

Consultez le site dédié


Les trente ans du Cirva - du 17 mars au 24 septembre 2017

 

Le Cirva, Centre international de recherche sur le verre et les arts plastiques, fête ses 30 ans d'existence à Marseille en 2016. Cet anniversaire est l'occasion rêvée de montrer la collection unique qui s'est enrichie peu à peu depuis le début de ses activités, avec le soutien de l'Etat, de la Ville de Marseille et des collectivités territoriales. Cet ensemble important, constitué d'environ 600 oeuvres aujourd'hui, n'a pas été montré de façon significative depuis plusieurs années. Centre d'art et atelier de recherche et de création contemporaine, le Cirva accueille des plasticiens, designers ou architectes ayant des pratiques variées et désirant introduire le verre dans leur démarche créatrice.

Picasso, Miró, Léger... une vision de l'Art moderne

 

La collection du musée Cantini propose quelques belles séquences autour du fauvisme (André Derain, Charles Camoin, Emile Othon Friesz, Alfred Lombard), des premières expérimentations cubistes (Raoul Dufy, Albert Gleizes) et des différents courants post-cubistes ou puristes des années 1920-1940 (Amédée Ozenfant, Fernand Léger, Le Corbusier, Laure Garcin, Jacques Villon).­

Certaines de ces oeuvres révèlent la fascination de nombreux artistes au début du XXe siècle pour la lumière et les paysages méridionaux (Cassis par Derain en 1907, le somptueux Paysage méditerranéen réalisé par Othon Friesz la même année, et l'Estaque peinte, sur les traces de Cézanne, par Dufy en 1908).

La révolution surréaliste - dont la plupart des représentants, rassemblés autour d'André Breton et de sa femme Jacqueline Lamba, passent par Marseille sur la route de l'exil vers les Etats-Unis en 1940-1941 - constitue un autre axe majeur de la collection, articulé à l'histoire de Marseille, comme en témoignent les oeuvres de Victor Brauner, Roberto Matta, André Masson, Jacques Hérold, Max Ernst et Joan Miró.
Signalons enfin le don par Aube et Oona Elléouët-Breton du fameux Jeu de Marseille réalisé par les membres du groupe surréaliste à la Villa Air-Bel en 1940- 1941.
L'abstraction lyrique ou gestuelle est représentée par des oeuvres de Nicolas de Staël, Camille Bryen, Simon Hantaï, Philippe Hosiasson, Arpad Szenès, Maria Elena Vieira da Silva.

Le musée conserve également un ensemble exceptionnel d'oeuvres du groupe japonais Gutaï, qui fut actif dans les années 1955-1960 et tissa des liens étroits avec le mouvement informel français grâce au critique Michel Tapié.
Les décennies ultérieures sont illustrées par l'expérience "matérialiste" de Jean Dubuffet, Antonio Saura, Antoni Tàpies, Jean-Paul Riopelle, et les paysages abstraits aux formats amples d'Olivier Debré, Raoul Ubac, Pierre Tal-Coat, Mario Prassinos, Hans Hartung, etc.

­Un peu à l'écart des courants historiquement définis, la collection compte quelques grandes individualités qui marquèrent profondément le XXe siècle, comme Pablo Picasso, Henri Matisse, Jean Arp, Balthus, Alberto Giacometti et Francis Bacon.

Les collections photographiques proposent enfin un assez riche panorama de l'histoire de cet art, depuis la période la plus historique (Edouard Baldus, Charles Nègre, Gustave Le Gray, Francis Bruguière), la photographie moderniste autour du Pont transbordeur de Marseille (Lazslo Moholy-Nagy, Marcel Bovis, René Zuber, Florence Henri, Germaine Krull, Ergy Landau, André Papillon, Roger Parry) jusqu'­aux années 1960-1970 (Jean-Pierre Sudre, Jean Dieuzaide, Lucien Clergue, Linda Benedict Jones, Ralph Gibson, Martine Franck, etc.). ­

Directeur : Madame Christine Poullain

 


Adresse

19 rue Grignan
13006 Marseille

Téléphone

04 91 54 77 75

Fax

04 91 55 03 01
­

Horaires et tarifs

> du mardi au dimanche : ­ de 10h à 18h
> fermeture hebdomadaire le lundi exceptés les lundis de Pâques et Pentecôte
> fermeture les jours férié­s suivants : 1er janvier, 1er mai, 1er novembre, 2­5 et 26 décembre ­
 

Pass Musées
> 45 euros / 35 euros tarif réduit
> individuel et nominatif
> validité : 1 an
> accès gratuit et illimité aux collections permanentes et expositions temporaires dans 15 grands lieux culturels de Marseille

> En savoir plus (pdf)

 

Collections permanentes : 5 euros / tarif réduit 3 euros

> Gratuité moins de 18 ans, tarifs réduits ...
> L’entrée aux collections permanentes est gratuite le premier dimanche du mois.

Téléchargez le dépliant :Les musées de Marseille en parcours (pdf)

Téléchargez le dépliant :Brochure des collections (pdf)
 

Visites commentées :
Les samedi à 14h
> Ateliers et visites commentées pour les scolaires ou les groupes sur réservation au 04 91 54 77 75

Point parole
Le samedi à 17h/ 17h15/ 17h30
Un conférencier répond à vos questions

Visite - atelier en famille
Les mercredis et samedis à 15h30 (1h30), réservation conseillée «Mythes et métamorphoses» André Masson et l'expérience surréaliste

Le petit salon
Un espace découverte pour les enfants autour de la collection permanente
Du mardi au dimanche de 10h à 12h en accès libre (Présence d'un adulte obligatoire)

 

Réservation pour les groupes
Office de tourisme et des congrès
tel : 0826 500 500
info@marseille-tourisme.com

 

Accès 
Métro ligne 1 - Station Estrangin / Préfecture
Vélo borne : 1213

 

Voir les informations communes aux Musées

 

Mesures de sécurité complémentaires

Afin d’assurer au mieux votre accueil nous vous recommandons de prendre note des consignes suivantes :

ÉVITEZ les sacs de grande taille, les valises et bouteilles seront refusées,
COLLABOREZ avec nos équipes en ouvrant vos sacs et vestes,
PATIENTEZ si les accès sont ralentis en raison d'un contrôle approfondi,
 

Consignes de sécurité habituelles

 

Il est interdit de :

 


Fumer

 


Filmer

 

 

 


Prendre des photos

 


Enregistrer de la musique

 

 
 

Les objets ci dessous sont interdits et ne seront pas gardés en consigne :

 


Couteau

 


Bombe lacrymogène

 

 

 


Casque

 


Petite et grande bouteille

 

 

 


Les téléphones mobiles doivent être éteints ou en mode silencieux

 

 

Programmation des musées - été 2016

Réseaux sociaux

 

Suivez nous sur Facebook !

 

  Live Tweet