Ville de Marseille


Septembre 2012 >

Silo et Station Alexandre. Alliance de la culture et de l’économie

Silo et Station Alexandre. Alliance de la culture et de l’économie

Grandeur, décadence puis finalement renaissance pour deux hauts lieux du passé industriel de notre ville. La Station Alexandre et le Silo marient habilement activités économiques et culturelles. Une mixité unique en son genre.

­­­Incontournable à Marseille, le Silo d’Arenc est devenu l’adresse prestigieuse pour nombre d’entreprises locales et nationales. Implanté sur le port, cet ancien silo à grain de 16 000 m2, a frôlé la destruction avant d’être finalement réhabilité en immeubles à usage de bureaux et salle de spectacle de 2000 places, comparable à celle de l’Olympia.

Il aura fallu quatre ans d’intenses travaux de rénovation, et l’intervention des architectes Roland Carta et Eric Castaldi pour redonner vie au Silo. Business & Décision (Business Intelligence), Villages Club du Soleil (tourisme), C4M (applis mobiles), Digitick (billetterie en ligne), Kaufman & Broad (promoteur) sont les heureux locataires de ce bâtiment aux premières loges sur la Méditerranée. Les six niveaux consacrés aux entreprises affichent déjà complet.

« Ce bâtiment  à l’architecture atypique se trouve en plein cœur d’Euroméditerranée, un quartier caractérisé par sa grande accessibilité. Il constitue l’emblème d’Euroméditerranée aux côtés de la tour CMA CGM », souligne Bernard Brisco, de la Sogima, société chargée de la gestion des bureaux.
Depuis septembre 2011, date de l’inauguration de la salle de spectacle, entreprise et culture cohabitent ou plutôt se croisent. « Il s’agit de deux mondes différents qui cohabitent. Quand les uns quittent leurs bureaux le soir venu, d’autres Marseillais viennent au Silo pour les spectacles », souligne Bernard Brisco.

station-alexandre­ ­Dans le 14ème arrondissement de Marseille, la Station Alexandre a c­onnu à quelque chose près la même heureuse destinée grâce au coup de baguette magique de Sylvie Caulet. Expert comptable et enseignante, Sylvie Caulet est littéralement tombée amoureuse de cette ancienne gare de triage adossée à une huilerie datant du début du XXème siècle et désormais classée en zone franche.

Elle met ses compétences, ses économies et toute son énergie à réhabiliter ce lieu et redonne à la charpente métallique d’Eiffel ses lettres de noblesses.
« J’avais envie d’accueillir des entreprises et surtout ne pas créer un enclave dans une enclave mais au contraire ouvrir ce lieu aux habitants du quartier. J’ai donc pensé à créer un centre médical très pratique avec ses quatorze spécialistes, une crèche interentreprises, des commerces (coiffeur, pressing, salon de beauté et trois restaurants). Le site propose de nombreux services tels que la location de véhicules, service de repassage », explique Sylvie Caulet.

Résultat : La Station Alexandre était commercialisée à 80% avant même la pose de la première pierre. Avocats, architectes, décorateurs, sociétés de services à la personne, Pme de la communication, de l’informatique, du bâtiment, sont désormais locataires de la station Alexandre qui mène une double vie. Centre d’affaires le jour et salle de concert la nuit !
« Nous allons monter une exposition en 2013 « La Route du Savon » et y associer une programmation musicale. Marseille Provence 2013 sera une réussite pour les citoyens », ajoute Sylvie Caulet.